Décès du journaliste et photographe Alain Dister

Publié le jeudi 3 juillet 2008

Hommage

Alain Dister, journaliste, photographe et écrivain spécialiste du rock et notamment des mouvements contre-culturels des années 60, est décédé le 2 juillet des suites d’une longue maladie à l’âge de 66 ans.

" Je suis né le 25 décembre 1941. Trois semaines après Pearl Harbor. Sept mois après Bob Dylan." C’est ainsi qu’Alain Dister aimait à se présenter. De santé fragile depuis quelques années, il est mort hier, treize mois avant la commémoration des 40 ans du festival de Woodstock.

" Entre 1966 et 1969, j’ai vécu la plupart du temps en Amérique. C’est là que je me suis mis sérieusement à la photographie, et à l’écriture. (...) La chance m’y a fait rencontrer des gens merveilleux, proches de la communauté Family Dog. Dès 1967, j’envoie des articles et des photos à Rock&Folk sur la scène hippie du Haight-Ashbury, où j’habite. De retour en France, je travaille de manière plus soutenue pour la presse rock, tout en produisant des émissions de radio, des films documentaires pour la télévision, des expositions de mes photographies et des biographies de héros du rock’n’roll, bon prétexte pour les approcher et leur tirer le portrait."
Alain Dister était en effet un fin connaisseur des mouvements des sixties, qu’il a notamment raconté dans le livre "Oh, hippie days !" publié en 2001 et réédité en format poche il y a deux ans. Il a également écrit de nombreux ouvrages sur le rock et ses grandes figures (Jimi Hendrix, Led Zeppelin, Pink Floyd, The Cure, Frank Zappa, Beatles, Grateful Dead...).
Voir sa bibliographie sur son site officiel.

Grâce à l’association Décibel, Alain Dister faisait tourner plusieurs expositions de photos (son état de santé ne lui permettait plus de les accompagner de conférences). Ces derniers mois, deux magasins parisiens de la Fnac avaient accueilli des expositions de ses photos, "Rock Attitude (1980-2007)" et "L’âge d’or du Rock (1966-1979)". D’autres expositions étaient prévues dans les médiathèques pour les mois qui viennent...
Nous venions également d’évoquer ses photos dans le précédent focus sur les expositions autour du rock (voir l’article), en interrogeant notamment Laure Delsaux, responsable de l’association Décibel (voir son interview).

Comme il est écrit depuis hier soir sur son MySpace : "L’ami Alain Dister s’en est allé rejoindre Jimi, Janis, Frank, et tant d’autres passés devant son Leica."


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU