Bilan du marché de l’Entertainment 2010

Publié le

Economie

L’AFJV (Agence française pour le jeu vidéo) relaye une étude de l’institut GFK qui pointe le marché du divertissement (hors spectacle et live). 10 % dudit marché est réalisé par les produits dématérialisés en 2010, année qui marque aussi un tournant dans l’histoire du marché de la musique...

Selon le dernier bilan de l’Institut GfK Retail and Technology France, diffusé sur le site de l’AFJV (Bilan du marché de l’Entertainment 2010) [1], "Sur un marché proche des 8,4 milliards d’euro TTC, stable en 2010 par rapport à 2009, le marché des contenus dématérialisés (téléchargements payants) a représenté près de 700 millions d’euros de chiffre d’affaires, en croissance de plus de 30 % par rapport à 2009."

François KLIPFEL, Directeur Général Adjoint chez GfK Retail and Technology France estime que le schéma de croissance pourrait dépasser les 8,5 milliards d’euros, dont près de 1 milliard d’euros pour le seul marché dématérialisé.

Bilan du marché de l'Entertainment 2010

Concernant le marché de la musique, il est "partagé à parts égales entre le matérialisé et le dématérialisé".

"2010 marque un tournant dans l’histoire du marché de la musique puisque l’équilibre entre les actes d’achat physique et numérique a été quasiment atteint avec 54 millions de CD vendus et 52 millions d’actes de téléchargement. La variété française a généré 35 % de la valeur du marché, contre 31 % pour la variété internationale, ce qui la place en tête pour 2010. [...] Le marché physique baisse de -11,7 % en valeur pour atteindre 719 millions d’euros, alors que le marché du téléchargement web et mobile augmente dans le même temps de +23,9 % pour atteindre 93 millions d’euros TTC."


info portfolio

IMG/jpg/Logo_CNV.jpg

[1Merci à Fabrice Jallet pour sa veille


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU