Victoires du Jazz 2013 : Ibrahim Maalouf, Médéric Collignon et Thomas Enhco lauréats

Publié le lundi 1er juillet 2013

Récompense

Le palmarès des Victoires du Jazz 2013, décernées vendredi 28 juin en ouverture du festival Jazz à Vienne, a distingué deux trompettistes : Ibrahim Maalouf comme Artiste de l’année et Médéric Collignon, Disque de l’année, avec son hommage à King Crimson. Le trophée de la Révélation de l’année a été attribué au jeune pianiste Thomas Enhco.

Le trompettiste franco-libanais cueille avec le trophée de l’Artiste de l’année les fruits d’une année 2012 très riche et faste, avec la sortie de l’album "Wind" et une multitude de concerts dans toute la France. Déjà nommé aux Victoires du jazz 2012, Ibrahim Maalouf s’impose cette fois devant le saxophoniste alto Pierrick Pédron (qui repart bredouille, comme l’an dernier) et le batteur André Ceccarelli.

Déjà primé deux fois aux Victoires du Jazz (Révélation instrumentale en 2007 et Artiste de l’année en 2010), Médéric Collignon décroche cette année le trophée du Disque de l’année pour son disque À la recherche du Roi Frippé (Just Looking) dédié à Robert Fripp. Le cornettiste et vocaliste était en lice avec deux pianistes, Laurent de Wilde pour son album Over the Clouds et le Belge É‏ric Legnini pour Sing Twice.

Petit-fils du chef d’orchestre Jean-Claude Casadesus et beau-fils de Didier Lockwood, le pianiste Thomas Enhco, 24 ans, a été élu Révélation de l’année, au détriment des saxophonistes (décidément malheureux dans ce palmarès 2013) Lisa Cat-Berro et Baptiste Herbin.


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU