Vers une baisse de l’aide aux Smac

Publié le mercredi 22 décembre 2010

Spectacle

Le SMA, puis la Fneij-ma ont attiré l’attention concernant le budget de la mission Culture : au programme selon la Fneij-Ma, une baisse de l’aide de près de 27% pour 72 Smacs, soit 46 % des établissements recensés.


Alertant la filière musicale dès le mois de novembre, la Fneij-Ma (Fédération nationale des écoles d’Influence Jazz et Musiques Actuelles) dans une note a tenu à faire part de son inquiétude sur la baisse de la ligne budgétaire du ministère de la Culture affectée aux Smac. Passant en 2010 de 9 100 000 € pour 133 Smac à 6 674 763€ (- 27 %) pour 72 Smac (‐ 46 %) en 2011.
Ces aspects sont abordés :
- Dans le Projet de loi de finances pour 2011 : Culture (fascicule 2) : Création - Cinéma sur le site du Sénat
- Dans le rapport sur le projet de loi de finances pour 2011 de l’Assemblée Nationale, on peut en effet lire page 31 : "Le spectacle vivant : des efforts pour l’investissement mais des économies à prévoir chez les opérateurs".

"Les scènes de musiques actuelles (SMAC) sont également touchées par le recul du soutien de l’État avec une baisse de 45,86 % des bénéficiaires et de 25 % des crédits. L’appellation Smac concerne jusqu’à présent 130 lieux : la réforme des labels a conduit à limiter les lieux concernés à 72. Les autres lieux auraient été imputés, selon l’administration, sur la catégorie « autres lieux de création et de diffusion » ce qui expliquerait l’augmentation du nombre de bénéficiaires dans cette catégorie.
[...]
Les crédits destinés aux lieux de création et de diffusion non labellisés seront à peu près maintenus mais le nombre des bénéficiaires augmentera de 78 % ce qui signifie que le montant moyen de soutien aux structures passera de 140 606 euros en 2010 à 78 720 euros en 2011. L’explication peut être dans le rattachement à cette catégorie des scènes sorties de l’appellation Smac. Il faut souhaiter en tout cas que cette transition vers des financements moindres soit bien préparée, car il n’est pas certain que les collectivités locales pourront compenser les aides manquantes."

Pour le SMA (Syndicat des Musiques Actuelles
) : "Le programme « transmission des savoirs », toujours au sein de la mission culture, augmente, lui aussi, mais moins
significativement : il enregistre une hausse de 1% qui sera plus spécifiquement dévolue à l’enseignement supérieur
artistique. Le SMA regrette que le Ministère limite sa mission à l’enseignement supérieur artistique, occultant ainsi
sa responsabilité en matière d’éducation et d’éveil artistique, mais aussi de développement culturel. "


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU