Une circulaire du Ministre pour la mise en place des concertations territoriales

Politiques culturelles

Mis en place suite à la demande de pérénisation de la Concertation nationale, le Conseil supérieur des musiques actuelles (CSMA) s’est fondé sur la volonté à ?« d’impulser, suivre et soutenir la mise en œuvre de concertations territoriales à ? ». Cette démarche vient de faire l’objet d’une circulaire envoyée aux préfets de régions par le ministre de la culture et de la communication, Renaud Donnedieu de Vabres.

Rappelant l’organisation « tripartite et concertée » du CSMA, le Ministre y précise la démarche : « Aujourd’hui les acteurs des musiques actuelles constatent que l’émiettement des politiques conduites dans leur domaine ne rend ni lisible, ni efficace le développement global des musiques qu’ils défendent. Ils nous demandent de mettre en œuvre collectivement et de façon concertée les moyens qui permettront de conduire des politiques mieux adaptées à leurs besoins ».
Soulignant la référence que constitue pour cela le « Plan pour des politiques nationales et territoriales en faveur des musiques actuelles » , « document synthétique et méthodologique, signé par tous les membres du CSMA », il demande aux directeur régionaux des affaires culturelles de « créer les conditions pour que ces concertations territoriales soient engagées dans les meilleurs délais par les acteurs et organisations professionnelles concernées, les collectivités territoriales ainsi que vos services ».
Insistant sur la nécessité de la prise en compte de « l’ensemble des courants esthétiques et des formes d’organisation des entreprises du secteur », il indique la constitution, au sein de l’Irma, de la cellule d’appui du CSMA.

Voire également "Lancement officiel de la concertation territoriale des musiques actuelles en Aquitaine"

Ressources liées


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU