Une bulle d’R pour les raves, free parties et festivals électro

Musiques électroniques Politique publique Spectacle

Spectacle

Freeform, association de soutien aux rassemblements festifs, lance l’appel à initiatives Bulle d’R qui vise à accompagner les jeunes organisateurs amateurs de soirées électro déclarées en France.

Ce dispositif est adapté à des projets de raves, free parties ou festivals électro portés par des organisations d’amateurs composées de jeunes de moins de 25 ans. La manifestation proposée doit correspondre à un rassemblement déclaré de 500 à 3000 personnes.

L’objectif de Bulle d’R est de promouvoir l’engagement culturel de la jeunesse, de porter des valeurs d’éco-responsabilité, de réduction des risques, de parité et de partage des connaissances dans le respect du cadre légal.

Les projets retenus seront soutenus financièrement à hauteur de 3500€, principalement pour la prise en charge des coûts relatifs à la sécurité du public. Les organisateurs bénéficieront aussi de formations et d’un accompagnement adapté à leurs besoins avant, pendant et après la fête.

Si l’appel à initiatives est national, une attention particulière sera portée au début sur les régions Centre-Val de Loire et Occitanie. Un seul projet par département peut être soutenu annuellement.

Musique et corona virus

Notre base d'infos ressources covid et musique

à la une

Y’a pas de quoi, c’était l’IRMA

Y’a pas de quoi, c’était l’IRMA - asso musique actuelle

À la fin du mois, l’IRMA va se dissoudre [1] pour se fondre dans le CNM, l’établissement public de filière qui va reprendre ses missions, activités et personnels. L’association, créée en 1986, va donc disparaître après plus de trente années au service de l’écosystème musical.
L’occasion d’un rapide retour sur cette longue aventure para-institutionnelle, ses inventions et les principes qui ont porté cette entité sans équivalent dans le monde.

Voir aussi


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU