Téléphonie mobile : quand la musique sonne, sonne, sonne...

Nouvelles technologies

Alors que les revenus mondiaux de la musique en ligne ont triplé en 2005, 40 % de ce chiffre d’affaires serait attribuable à la vente de musique sur les terminaux mobiles. Ce phénomène est tout particulièrement prégnant en France.

En France, le marché de la musique mobile s’est en effet développé plus vite que le téléchargement en ligne. Ainsi, il a représenté plus de la moitié des ventes numériques au premier semestre 2005. C’est également le cas en Europe de l’Est et en Asie. Au Japon, par exemple, les revenus générés par la musique sur mobile entre janvier et septembre 2005 ont totalisé 211 millions de dollars.

L’Ifpi souligne dans son rapport l’importance cruciale du marché de la musique mobile, indiquant que 19 % des internautes ont déjà acheté une sonnerie de portable. C’est trois fois plus que le nombre d’internautes ayant déjà téléchargé légalement un titre en ligne. Le potentiel est, de plus, énorme : en 2005, Nokia a vendu à lui seul 40 millions de téléphones capables de lire les enregistrements musicaux.


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU