Syrol : les webradios se syndiquent

Media

Dans un secteur en pleine évolution, le Syrol, syndicat des radios on-line qui regroupe une dizaine de structures, vient de voir le jour. Les travaux du syndicat vont être organisés au sein de six commissions, dont une aura spécifiquement pour tâche d’améliorer la visibilité et l’entente entre radios en ligne et labels.

L’univers des webradios a beaucoup évolué depuis plusieurs mois. L’audience croit (voir les analyses de Médiamétrie), notamment avec le développement de la radio "mobile" (sur téléphone portable) et d’une offre diversifiée (podcast, augmentation des "bouquets" de radios en ligne, y compris sur les sites Internet des radios et réseaux FM).
Le secteur s’est également organisé, par la création d’une fédération nationale France Webradios (voir l’article du 17 mars 2006) et par l’établissement de conventions avec les producteurs de disques ou avec la Sacem (bien que contesté par Technopol qui fédère les webradios de musiques électroniques).

La création de Syrol poursuit cette dynamique de structuration en réunissant sous forme syndicale les acteurs de la radio sur Internet, sur mobile et sur les nouveaux supports de diffusion numérique. Syrol, crée à l’initiative de 1onAir, HotMix Radio et La Radio de Sebb, regroupe aujourd’hui onze webradios à forte dominante musicale (voir la liste) et est présidé par Nicolas Chagny, également directeur de Radioactu.com.

Les travaux du syndicat vont être organisés en six commissions autour des thèmes et des objectifs suivants :
- juridique : rémunération des droits d’auteur et droits voisins
- technique : nouvelles techniques de diffusion, peer-to-peer
- mesure d’audience et publicité : définition des normes de mesure d’audience pour les webradios et ouverture au marché publicitaire
- radio numérique et mobile : permettre aux webradios d’accéder à ces nouveaux supports
- webradios associatives : créer les conditions de développement des webradios associatives
- musique : améliorer la visibilité des webradios auprès des maisons de disques

Concernant l’évolution des rapports entre les radios en ligne et les acteurs du disque, Nicolas Chagny a tenu à approuver, comme il en témoigne dans Radioactu.com, la "persévérance" de la fédération France Webradios "qui a obtenu des résultats significatifs en négociant les contrats en cours avec la SCPP, la SPPF et la Sacem, sous la présidence de Sébastien Petit". Le Syrol souhaite ainsi s’inscrire dans la complémentarité et le prolongement de ces actions en "regroupant les webradios associatives et commerciales afin de constituer une véritable force et aller plus loin dans les négociations avec les ayants droit, mais aussi plus largement avec les pouvoirs publics sur la question du subventionnement des webradios associatives".

Le site de Syrol : www.syrol.fr


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU