Suppression officielle du Conseil supérieur des musiques actuelles

Publié le lundi 19 septembre 2011

Politique culturelle

Un décret du 8 septembre 2011 paru au Journal Officiel du 10 septembre 2011 supprime 14 commissions et instances administratives, dont le Conseil supérieur des musiques actuelles.

S’inscrivant dans une démarche entamée en 2003 de suppressions d’instances et de commissions consultatives, un décret daté du 8 septembre supprime officiellement 14 instances et commissions consultatives, dont le Conseil supérieur des musiques actuelles (CSMA).

Créé en janvier 2006, le CSMA était une instance tripartite d’une trentaine de membres, comprenant des représentants des collectivités territoriales, de l’Etat et des professionnels des musiques actuelles. Il était chargé par le ministre de la Culture de faire des propositions et des recommandations dans le domaine des politiques en faveur des musiques actuelles.


Sur le CSMA


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU