Sony : feu vert de Bruxelles pour le rachat d’EMI Publishing

Publié le

Musique enregistrée

La Commission européenne a validé le projet proposé par Sony de rachat de l’activité d’édition de la major britannique EMI. En attendant la fin de l’enquête sur l’offre d’Universal sur l’activité musique enregistrée, le dépeçage d’EMI se dessine.

Sony : feu vert de Bruxelles pour le rachat d'EMI PublishingLa Commission européenne a approuvé le rachat de l’activité d’édition musicale (gestion des droits sur les chansons) d’EMI par un consortium mené par Sony, et composé d’un fonds d’investissement émirati, Mudabala Development Company PJSC. Cette opération, d’un montant d’1,6 milliard d’euros, a été validée en raison des concessions consenties par le groupe japonais.

En effet, le consortium propose de vendre 4 catalogues de chansons anglo-américaines, qui ont généré des revenus de l’ordre de 25 millions d’euros l’an dernier. Les 4 catalogues en question sont : Virgin UK, Virgin Europe, Virgin US et Famous Music UK, dans lesquels on trouve des artistes tels que Lenny Kravitz, Robbie Williams, Tears for Fears, Placebo ou encore The Kooks. Bien que ne représentant que 2% des revenus du nouvel ensemble, cela a suffit aux autorités européennes pour estimer que l’opération n’entraverait pas la libre concurrence.

La rapidité du rendu d’avis peut surprendre, mais il semblerait que Sony ait "bénéficié" de l’autre volet du dépeçage de la major britannique EMI. En effet, Universal Music a fait une offre d’1,9 milliards de dollars pour l’activité musique enregistrée, qui doit faire l’objet d’une enquête approfondie, étant donnée la situation monopolistique que ce rachat entraînerait. En effet, Bruxelles souhaiterait se concentrer sur cette dernière opération, dont les résultats de l’enquête seront connus d’ici le mois d’août.


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU