Référentiel métier : musicien intervenant (DUMIste)

Publié le mardi 26 mars 2019

Artiste

Après deux ans de concertation, le conseil national des CFMI a rendu public le nouveau référentiel métier du musicien intervenant. Ce document met en évidence la façon dont les titulaires du DUMI* ont fait évoluer ce métier, à l’origine essentiellement centré sur l’école.

Créé en 1984 à l’initiative conjointe des ministères de la Culture et de l’Éducation nationale afin de favoriser l’éducation musicale à l’école primaire, le métier de musicien intervenant a été décliné de multiples manières sur l’ensemble du territoire français au cours de ces trente dernières années.
Au-delà de son investissement reconnu pour l’éducation musicale à l’école, cet artiste pédagogue s’est vu confier de multiples missions favorisant la rencontre entre tous les publics et la musique.

Pour tenir compte des multiples facettes du métier et de ses évolutions récentes, un nouveau référentiel métier a été élaboré. Réalisé sous forme collective, ce travail a pour la première fois été l’occasion de croiser les regards des musiciens intervenants, de leurs syndicats, de leurs employeurs, de leurs partenaires, de leurs formateurs ainsi que des ministères de tutelle au sein d’un comité d’élaboration. Ce travail collaboratif a permis de réaliser de manière plus précise et partagée, un descriptif des missions et des compétences du musicien intervenant.

Le référentiel est ainsi conçu en deux parties, à savoir le contexte d’exercice du métier, et un référentiel d’activités et de compétences correspondantes. À travers ces deux entrées, s’établit un panorama des missions, des fonctions et des statuts du musicien intervenant en 2019.
Ce document fera l’objet d’actualisation dans les années à venir pour continuer à s’adapter aux réalités professionnelles du musicien intervenant.

Ce travail constitue dès lors une ressource commune à l’ensemble du territoire national pour tous les acteurs de la profession, qu’ils soient musiciens intervenants, employeurs, partenaires ou formateurs.
Il permet notamment :

  • d’aider les employeurs à définir les missions du musicien intervenant,
  • de valorisation les compétences du musicien intervenant,
  • d’identifier la place du musicien intervenant dans le paysage éducatif et culturel,
  • de favoriser la mise en place de plans de formation initiale et continue pertinents permettant de conserver une adéquation des compétences du musicien intervenant avec les besoins de ses employeurs publics et privés.

* DUMI : diplôme universitaire de musicien intervenant. Ce diplôme est délivré dans 9 universités au sein des Centres de formations de musiciens intervenants (CFMI) d’Aix-Marseille, Ile de France, Lille, Lyon, Poitiers, Rennes, Sélestat, Toulouse, Tours.


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU