Rapport sur l’emploi permanent dans les scènes de la FSJ

Publié le lundi 11 juillet 2005

Etude

Dans la perspective d’une "enquête sur l’économie et l’emploi de la filière spectacle vivant des musiques actuelles et populaires" que doit mener le GEMAP, la fédération des scènes de jazz et de musiques improvisées (FSJ) a précédé cette enquête, soutenue par le Ministère de la culture et de la communication, par une étude plus approfondie sur l’état de emploi permanent chez ses adhérents en 2004. Suite à cette enquête chiffrée, la FSJ craint les conséquences de la sortie du dispositif NSEJ.

Synthèse de l’étude :

- Bien que la répartition entre salariés et bénévoles diffère totalement selon les scènes, on dénombre en pourcentage pour les 24 structures : 2,96 salariés pour 7,76 bénévoles.

- Sur 71 personnes, 40 travaillent à temps plein, soient 77,50 % des effectifs, et 31 à temps partiel.

- Le salaire brut mensuel moyen en équivalant temps plein (ETP), toute fonction confondue, est de 1650,88 €.

- 14 structures déclarent appliquer une convention collective.

- La moyenne d’âge des dirigeants est de 47 ans et celle de tous les salariés est de 37 ans.

- La sortie du dispositif NSEJ est un réel retour en arrière qui entraîne progressivement des conséquences économiques préjudiciables à un grand nombre de structures, et par voie de conséquence au développement du secteur dans son ensemble.

- Enfin au regard de l’age moyen des salariés, la question de la relève des personnels, et principalement celle des dirigeants, va se poser de manière aiguà« dans les années à venir.

Consulter les résultats de l’étude dans son intégralité :

Résultats enquête emploi FSJ

Nous suivre /asso.irma /IrmACTU