RGPP Culture : les 3 directions

Publié le

Politique culturelle

La Réforme générale des politiques publiques se confirme pour la Culture ; le ministère s’engage dans une réorganisation reposant sur 3 Directions qui devront être "opérationnelles à compter de l’année 2009".

Le Conseil de modernisation des politiques publiques a engagé la réforme du ministère de la Culture et de la Communication (cf actu du 14 décembre). A l’avenir, il s’organisera à partir de la création de 3 directions générales :
RGPP Culture : les 3 directions Direction générale des patrimoines de France,
- Direction générale de la création et de la diffusion,
- Direction générale du développement des médias et de l’économie culturelle.

La Direction générale du développement des médias et de l’économie culturelle sera composée de l’actuelle Direction du développement des médias (DDM), service dépendant du 1er ministre et, jusque là "mis à disposition" du ministère de la Culture). S’y ajouteront "l’ensemble des services compétents en matière d’industries culturelles, actuellement dispersés dans plusieurs directions".

La Direction générale de la création et de la diffusion regroupera la musique, la danse, les arts plastiques, le théâtre et les spectacles. Elle sera responsable du soutien à la création et de l’animation des différents réseaux de diffusion.

La Direction générale des patrimoines de France regroupera principalement l’architecture, les archives, les musées, ainsi que le patrimoine monumental et l’archéologie.

Il semble donc que la question du livre et de la lecture « qui touche à la fois au patrimoine, à la lecture publique et à l’économie du livre" ne soit pas encore tranchée.

En complément, un Secrétariat général "rénové dans ses modalités d’action" prendra en charge :
- le pilotage et la coordination de politiques transversales comme la démocratisation de la culture, l’éducation artistique et culturelle, les enseignements, l’action internationale et européenne, ou encore l’action territoriale,
- les fonctions support du ministère : budgets et finances, contrôle de gestion, affaires juridiques, systèmes d’information, études et prospective...

La ministre a fait savoir que "les textes relatifs à cette nouvelle organisation seront élaborés puis soumis à la concertation au cours du second trimestre 2008, l’objectif étant que cette nouvelle organisation centrale soit opérationnelle à compter de l’année 2009".

Soulignant une confirmation du réseau des directions régionales et d’un "renforcement" par le rattachement effectif de la DDM, la ministre indique que la création d’une direction générale réunissant en son sein les médias et les industries culturelles "constitue une réponse, porteuse d’une ambition nouvelle, aux défis de la révolution numérique".

Présentée lors d’un Comité technique paritaire ministériel (CTPM) le 14 avril, cette réorganisation suscite l’inquiétude des syndicats des personnels qui, d’ailleurs, manifestaient ce jour là . Ils estiment notamment que, s’agissant des Drac, "si la ministre a confirmé leur maintien, elle n’a nullement démenti l’annonce de la suppression d’une centaine de postes" et "a de même refusé de s’exprimer sur la 2e vague de la RGPP et les mesures qu’elle doit présenter au prochain Conseil de modernisation des politiques publiques de la mi-mai".


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU