Quelle politique nationale pour la création musicale ?

Publié le lundi 28 novembre 2011

Rencontre

Le réseau Futurs Composés investira l’Opéra Comique à Paris le 3 décembre pour une journée dédiée à la création musicale. Le temps d’une journée se retrouveront les responsables culture des différents partis et des intellectuels pour réfléchir et débattre de la politique culturelle et musicale de demain, suivis de plusieurs concerts.

Au moment où les élections présidentielles représentent un véritable choix de société, où la place de la culture devra être essentielle, le soutien de la puissance publique à la création et aux pratiques innovantes se doit d’être réaffirmé et il est important de participer à ces débats.

09h45 - 11h45 : Débat "Entre démocratisation et démocratie culturelle, quelle politique de l’État pour la musique ?"

Travailler à la transmission des œuvres vers le plus grand nombre ou soutenir les initiatives qui les font naître, tels sont ces deux mouvements souvent perçus comme contradictoires dans le discours politique, laissant penser que la « démocratisation culturelle » est à la charge de l’État et la « démocratie culturelle » plutôt liée à l’histoire des collectivités territoriales.
- Quelles sont les orientations d’une politique publique de l’État à l’échelle du territoire français dans la perspective de la réforme des collectivités territoriales en 2014 ?
- Quelles sont ses nouvelles missions entre valorisation des grandes institutions et irrigation du territoire, entre répertoire et création, entre consommation et formation de l’écoute, entre répertoires « savants » et « populaires » ?
- Quels sont les nouveaux partenariats à développer entre l’État et les collectivités locales ?

14h00 – 16h00 : Débat "Entre État mécène et État facilitateur, quelles nouvelles modalités d’intervention du Ministère de la Culture ?"

Entre l’approche d’un État qui soutient les artistes par la commande publique et celle d’un État qui cherche à réguler une économie de la culture, la « doctrine » du Ministère de la Culture est en pleine mutation. Loi Hadopi, licence globale, création de fonds de soutien, taxes nouvelles, font l’actualité de débats et d’initiatives de l’État entre protection et soutien des œuvres et des créateurs et adaptation aux nouveaux usages de la population et aux impératifs du marché.
- Quelle peut-être la place de la création musicale dans le cadre d’un dispositif globalisé de type CNM ?
- Comment maintenir une politique nationale de soutien au spectacle vivant dans un cadre législatif européen ?
- Comment garantir la diversité des expressions musicales dans les réseaux numériques, entre secteur privé et secteur subventionné ?
- Quels nouveaux modèles économiques encourager dans ces nouvelles pratiques, entre culture du gratuit et du payant ?

18h15 – 19h15 : Synthèse des interventions

Intervenants :
- Bernard Cavanna : compositeur, directeur du conservatoire de Gennevilliers, administrateur de la SACD (Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques),
- Pascale Bonniel-Chalier : animatrice de la commission nationale culture Europe Écologie-Les Verts,
- Patrick Brunel : animateur de la commission culture du MoDem,
- Jérôme Deschamps : directeur de l’Opéra Comique,
- Karine Gloanec-Maurin : secrétaire nationale adjointe à la culture au Parti socialiste,
- Alain Hayot : corédacteur du programme culture du Front de Gauche,
- Georges-François Hirsch : directeur de la DGCA (Direction Générale de la Création Artistique),
- Jean-Michel Lucas : maître de conférence en sciences économiques et sociales à l’université de Rennes 2 Haute-Bretagne,
- Olivier Mantei, co-directeur du Théâtre des Bouffes du Nord et directeur adjoint de l’Opéra Comique,
- Laurent Petitgirard : Président de la Sacem (Société des auteurs, compositeurs et Éditeurs de musique),
- Olivier Poivre-d’Arvor : directeur de France Culture,
- Jacques Toubon : Président de la Fevis, membre de l’Hadopi, Président de la Cité Nationale de l’Histoire et de l’Immigration.

Modérateurs :
- David Jisse : Directeur de la Muse en Circuit, producteur radio et Vice-président de Futurs Composés,
- Arnaud Merlin : producteur radio,
- Benoît Thiebergien, directeur du CIMN (Centre International des Musiques Nomades - festival Les Détours de Babel et Président de Futurs Composés.

En parallèle des débats, 75 artistes proposeront plus de 32 concerts au cours de la journée et feront entendre toute la richesse de la création musicale : arts sonores, musiques acousmatiques, électroacoustiques, électroniques, expérimentales, improvisées, instrumentales, mixtes, performances pluridisciplinaires …
Sans oublier le Bar de la Création, ouvert toute la journée, où vous pourrez poursuivre les échanges et rencontrer les artistes !

Voir le programme complet

Entrée libre
Horaires : 09h30 - 23h00
Lieu : Opéra Comique | 5 rue Favart - 75002 Paris

Informations :
Futurs Composés, réseau national de la création musicale
51 rue de Chabrol - 75010 - Paris
33(0)1 77 32 23 19 | 33(0)6 37 57 19 59
contact@futurscomposes.com | www.futurscomposes.com


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU