Quel avenir pour la Cave à musique ? L’association Luciol en danger !

Salles de spectacles

Dans un communiqué envoyé ce jour à l’ensemble de la filière, l’association Luciol, qui gère l’activité de La Cave à Musique de Macon (71), fait entendre ses difficultés et appelle l’ensemble du secteur à réfléchir et se mobiliser pour trouver une solution à la bonne gestion de ce type de salles.

Suite à la disparition et/ou au retrait de financements permettant à l’association Luciol de mener les missions qui lui sont confiée, ce communiqué a été envoyé au plus grand nombre aujourd’hui.

Le communiqué :

En février dernier, à l’initiative de l’association Luciol (gestionnaire de la Cave à Musique depuis l’ouverture du lieu en février 1992), l’ensemble des partenaires publics a été mobilisé et sollicité afin de réunir un niveau suffisant de financements permettant à l’association de mener à bien les missions qui lui sont confiées, avec comme premier objectif un équilibre des comptes pour l’année 2005.

En effet, depuis près de 10 ans, Luciol doit faire face d’une part à la disparition et/ou au retrait progressif de divers financements publics (Fond Social Européen, aides à l’emploi, Fonds interministériels de la Ville,... moins 80 000 euros depuis 2000) et d’autre part au processus accéléré de la hausse des charges artistiques. L’association se bat sans cesse pour apporter des solutions afin de pallier ces pertes financières, tout en menant à bien son projet. Licenciements, concert de soutien, économies en tout genre... l’équipe de la Cave à Musique a dû multiplier concessions et efforts pour parvenir encore aujourd’hui à un autofinancement de 50 % sur l’ensemble de la structure.

Mais en 2005 il devient évident que Luciol ne peut plus répondre seule à une problématique simple : comment pérenniser et développer des actions culturelles, artistiques et sociales pour lesquelles elle est missionnée par les partenaires publics quand les moyens financiers mis à sa disposition continuent d’être insuffisants ?

Face à ces alertes et appels à l’aide répétés, l’Etat, par l’intermédiaire du Ministère de la Jeunesse et des Sports et de la Vie Associative et du Ministère de la Culture et de la Communication, a apporté son soutien à la structuration professionnelle et à la pérennité de trois postes.
Le F.A.S.I.L.D (Fond d’Action Sociale pour l’Intégration et la Lutte contre les Discriminations) a appuyé le projet par une aide supplémentaire de 3000 €.
Le Conseil régional de Bourgogne et le Conseil général de Saône et Loire ont exprimé leur volonté forte de soutenir l’association, conditionnant leurs contributions à une intervention financière de la Ville de Mâcon et/ou de la CAMVAL (Communauté d’Agglomération du Mâconnais Val de Saône).

Les démarches nécessaires ont donc été mises en œuvre auprès de ces deux collectivités.

L’association s’est d’abord adressée au Président de la Communauté d’Agglomération - collectivité jugée la plus apte à répondre, au vu de la dimension intercommunale du projet artistique, culturel et associatif de Luciol ainsi que des publics touchés - pour lui soumettre une demande de subvention exceptionnelle.

En parallèle, les responsables de l’association ont rencontré le Sénateur Maire de Mâcon afin de mieux appréhender la position de la Ville quant au projet.
Jean-Patrick Courtois a reconnu le rayonnement de Luciol au-delà des frontières de la commune et a exprimé le souhait que la C.A.M.V.A.L devienne la collectivité de référence. Son premier adjoint, Bernard Chevallier, a par ailleurs affirmé (lors de l’assemblée générale de Luciol du 08 avril 05) que la Ville assurerait à l’association les moyens de travailler « dans une parfaite sérénité » en attendant ce transfert de compétences à la Communauté d’Agglomération.

Très récemment, l’association a reçu une réponse négative de la C.A.M.V.A.L. Son courrier indiquait qu’il était inenvisageable, pour des raisons d’ordre juridique, de donner une suite favorable à cette demande de subvention exceptionnelle.
Depuis 14 ans au service de la population et fréquentée annuellement par plus de 14 000 personnes issues de l’ensemble du bassin mâconnais, la Cave à Musique (contrairement à la Scène Nationale et l’ E.N.M.D) devra attendre 2007 et le résultat d’une étude menée par la communauté d’agglomération qui déterminera si son projet est, oui ou non, d’intérêt communautaire... !

Face à ce « vide juridique » et cette non-réponse politique, l’association s’est de nouveau tournée vers la Ville de Mâcon, sollicitant le soutien annoncé. Cependant, le Maire a laissé entendre cette fois que la municipalité ne pourrait apporter l’aide espérée, information confirmée lors du deuxième tour de table avec l’ensemble des partenaires le 15 septembre 2005. Tour de table au cours duquel pourtant, la Région Bourgogne et le Département de Saône et Loire ont réaffirmé leur intérêt pour le projet et confirmé de leur côté des aides supplémentaires.

Aujourd’hui, le manque de soutien de la Ville de Mâcon suscite les questionnements : Peut-on espérer la reconnaissance et la considération des élus locaux vis à vis du secteur des musiques actuelles/amplifiées ?
Quel crédit est accordé à l’association Luciol, pourtant reconnue et labellisée à l’échelle nationale comme une structure - référence ?
Quel avenir pour les adhérents, intermittents - artistes et techniciens - salariés, porteurs de projets (groupes, associations, individus) qu’elle soutient, accompagne et/ou avec lesquels elle travaille régulièrement et sur la continuité ? Quelle place reste t-il au projet d’intérêt général porté par Luciol au sein de la politique culturelle locale face à la multiplication des productions privées ?

A l’horizon 2006, les valeurs défendues au travers du projet associatif, culturel, artistique, social et éducatif de Luciol sont menacées, les missions mises en œuvre (répétition, accompagnement des musiciens, découverte de nouveaux talents, actions de prévention...) risquent de disparaître.
L’association Luciol est en réel danger et a besoin de vous ...

Chacun a les moyens de se réapproprier les enjeux du débat, de se prononcer sur les choix de politique culturelle locale et d’agir en conséquence...

Concrètement,
Interpellez vos élus ! Parlez-en autour de vous ! Abonnez-vous ! Venez aux concerts !
Et rendez vous le 24 septembre (avec le Mâcon All Star 2) pour le lancement de cette saison plus que jamais compliquée et difficile mais que l’association, dans son ensemble, a fait le choix d’assurer.

Ensemble, faisons de chaque concert une démonstration de l’attachement de tous à ce projet, à ce lieu.

L’association Luciol

Nous restons bien évidemment à la disposition de tous pour information, précision, échange, débat, proposition...
Contacts :

Association LUCIOL

Didier GOIFFON
Sylvie BOYAT

Cave à Musique
119 Rue Boullay
71000 Mâcon
Tel :03 85 21 96 69
Fax : 03 85 21 96 68
mail : cavazik@cavazik.org

Le site de La Cave à Musique


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU