Punk is not dead : 1ère journée d’étude

Publié le mardi 6 janvier 2015

Rencontre

Le 17 janvier, le Centre Barbara - Fleury Goutte d’Or accueille à Paris une journée d’étude qui s’inscrit dans le cadre du projet de recherche Pind : Punk is not dead - Une histoire de la scène punk en France de 1976 à 2016.

La scène punk en France (1976-2016) : objets et méthodes

Cette rencontre, soutenu par l’UMR THA- LIM (CNRS/ENS/Paris 3), se propose d’interroger les caractéristiques et les spécificités de la scène punk en France entre 1976 et 2016, là où les travaux existants se sont au contraire centrés sur l’évidence anglo-saxonne, et de mettre en exergue ce qui rend cette scène irréductible à ses homologues anglo-américains.

Elle est destinée à ouvrir des pistes en termes de problématiques (périmètres, définitions, identités), de sources (presse, fanzines, répertoires, réseaux) et de terrains.

Programme


9h30-12h30 / Introduction

Olivier PENOT-LACASSAGNE (U. Paris 3, THALIM)
Vue imprenable sur l’avenir : naissance du punk français (1976-1978)

Pierig HUMEAU (CNRS, CURAPP)
Sociographie des publics punks français

GÉROME GUIBERT (U. Paris 3, CIM)
Étudier les dynamiques territoriales à l’œuvre au sein des musiques populaires : le rôle des subcultures punks dans la genèse et le développement de la scène locale de Montaigu


14h30 - 18h30

Cécile PRÉVOST-THOMAS (U. Paris 3, CERLIS)
Les mots du punk : analyse thématique des textes

Philippe [NDLR : ?] (U. Lyon 1, CRIS)
Le corps punk : genèse du fuck-you style

Samuel ÉTIENNE (EPHE)
L’esprit DIY dans les zines punks et post-punks : perspective historique, performance médiatique, esthétique

Luc ROBÈNE (U. de Bordeaux, THALIM) et Solveig SERRE (CNRS, THALIM)
La scène punk au prisme de la presse musicale

Informations pratiques sur le site du Centre Barbara - Fleury Goutte d’Or


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU