Prodiss : Malika Séguineau promue secrétaire générale

Publié le vendredi 21 décembre 2012

Mouvement

Le syndicat des producteurs de spectacles, le Prodiss, a annoncé dans un communiqué la nomination de Malika Séguineau au poste de secrétaire générale. Jusqu’alors responsable juridique, elle succède à Nicole Tortello Duban.

La nouvelle secrétaire générale du Prodiss est donc connue. Et il s’agit d’une promotion interne. Malika Séguineau, qui occupait depuis 2009 le poste de responsable juridique au sein du syndicat des producteurs de spectacles, remplace Nicole Tortello Duban.

Agée de 39 ans, titulaire d’un DEA de droit privé, Malika Séguineau a exercé 10 ans chez Wolters Kluwer France - groupe d’édition et de presse juridique - en tant que rédactrice en chef adjointe, et a rédigé de nombreux ouvrages en droit social avant de rejoindre le Prodiss en 2009.

"Une véritable réforme positive et vertueuse de l’économie du spectacle musical et de variété"

Pour la nouvelle secrétaire générale, outre la poursuite de la campagne contre la revente illicite initiée au printemps dernier, il s’agit de défendre les entreprises de spectacles, leur place dans l’écosystème de la musique, alors même que leur situation se dégrade. Malika Séguineau l’explique ainsi : "la crise qui impacte notre pays, frappe nos concitoyens et les entreprises du spectacle vivant. Or, les 300 structures adhérentes du Prodiss sont justement des entreprises dont la pérennité dépend directement de nos concitoyens, d’autant qu’elles ne bénéficient pas ou peu de financements publics. Nos adhérents sont ainsi doublement fragilisés. Plutôt que d’aggraver les difficultés du secteur, celles des entrepreneurs et de leurs salariés, le Prodiss souhaite que les prochains mois permettent une véritable réforme positive et vertueuse de l’économie du spectacle musical et de variété. Le crédit d’impôt est dans ce cadre une priorité. L’avenir de nos artistes, et de la scène musicale française repose aujourd’hui sur la capacité d’investissement et le dynamisme des entrepreneurs de spectacles, effort économique actuellement impossible sans le soutien d’un dispositif fiscal pour la filière musicale incluant le spectacle vivant." Autant dire que les dossiers sont nombreux, et que les mois à venir seront bien remplis pour la nouvelle secrétaire générale.

Pour mémoire, le Prodiss, dont le président Jules Frutos (Alias) a été réélu en septembre dernier, regroupe près de 300 entrepreneurs de spectacles œuvrant dans le domaine des variétés : musiques actuelles et populaires, jazz, comédies musicales et one man shows. Producteurs, diffuseurs et salles de spectacles, les adhérents du Prodiss représentent toute la chaîne de création et de diffusion d’un spectacle, avec un chiffre d’affaires global d’environ 450 millions d’euros.


Pour aller plus loin :

Focus : LES ENTREPRISES DE SPECTACLES : SITUATION ÉCONOMIQUE ET EMPLOI



Nous suivre /asso.irma /IrmACTU