Premier hackaton spectacle vivant et transmédia

Rencontre

Les 17 et 18 juin, le L-EST, laboratoire européen spectacle vivant et transmédia organise le premier hackaton autour de ces deux secteurs. Les projets seront présentés au public le 18 juin dès 18h.

Le premier hackaton spectacle vivant et transmédia aura lieu les 17 et 18 juin prochain entre Belfort et Montbéliard. Le principe est de faire travailler ensemble des équipes constituées spontanément sur le développement d’un projet innovant.

Le L-EST, laboratoire européen spectacle vivant et transmédia réunit Viadanse-Centre chorégraphique national de Franche-Comté à Belfort, MA Scène nationale Pays de Montbéliard et Le Granit, scène nationale de Belfort. Le hackaton est organisé en partenariat avec l’IUT Belfort-Montbéliard.

Ce hackaton spectacle vivant et transmédia mettra en relation :
- étudiant de l’IUT Belfort-Montbéliard ou de l’UFR STGI, mais aussi de l’UTBM ou de Besançon ou encore plus loin ;
- informaticien, développeur, auteur, graphiste, web designer, game designer, créatif (architecte, storyteller, animateur de communautés…), rédacteur de contenus ;
- enseignant, éducateur, relais éducatif en quête de nouvelles approches de médiation ;
- dessinateur de bande-dessinée ;
- technicien du spectacle bidouilleur ;
- musicien, bruiteur, architecte sonore ;
- urbaniste, philosophe, sociologue, géographe ;
- cosplayer ou geek-hacker...

avec dix compagnies de danse, de théâtre, arts de la rue ayant déjà créé au moins un spectacle dans un contexte professionnel.

Les projets ainsi développés seront présentés le 18 juin au public, et un jury décernera un prix au projet spectacle vivant et transmédia le plus créatif et innovant qui remportera une enveloppe de 5000 € et une courte résidence.

>> Informations et inscriptions

Musique et corona virus

Notre base d'infos ressources covid et musique

à la une

Y’a pas de quoi, c’était l’IRMA

Y’a pas de quoi, c’était l’IRMA - asso musique actuelle

À la fin du mois, l’IRMA va se dissoudre [1] pour se fondre dans le CNM, l’établissement public de filière qui va reprendre ses missions, activités et personnels. L’association, créée en 1986, va donc disparaître après plus de trente années au service de l’écosystème musical.
L’occasion d’un rapide retour sur cette longue aventure para-institutionnelle, ses inventions et les principes qui ont porté cette entité sans équivalent dans le monde.

Voir aussi


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU