Pour la reconnaissance et le soutien aux musiques électroniques : Communiqué de presse de Technopol

Le 8 mars, Technopol animera une table ronde sur le thème de l’organisation de soirée techno à l’école des officiers de la gendarmerie nationale.

Technopol, association pour la défense, la reconnaissance et la promotion des cultures, des arts et des musiques électroniques, publie un communiqué de presse après la cérémonie de remise de décoration aux artistes électroniques du Jeudi 17 septembre, et annonce de nouvelles actions :

"Communiqué de presse du vendredi 18 février 2005.

Après la cérémonie de remise de décoration aux artistes électroniques, Technopol attend avec optimisme la concrétisation de ses demandes.

Jeudi 17 septembre, le ministre de la Culture et de la Communication, Renaud Donnedieu de Vabres, a remis les insignes de Chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres à plusieurs artistes électroniques.

Technopol félicite Jean-Benoît Dunckel et Nicolas Godin (le duo français Air), Dimitri From Paris et Philippe Zdar (Cassius). L’association tient à remercier le Ministre pour cette initiative qui souligne son soutien à la culture électronique.
Plus qu’un simple hommage, Technopol considère cet événement comme un symbole fort de la reconnaissance de la créativité artistique des artistes et du succès de la scène électronique française en particulier à l’étranger.

Technopol souhaite rappeler que la vitalité de la création musicale française électronique n’aurait pu et ne pourrait exister sans le dynamisme de tous ces acteurs : artistes, producteurs, labels, disquaires, organisateurs de soirées et lieux de diffusions.

Aujourd’hui, Technopol souhaite qu’ils puissent tous avoir le soutien et la reconnaissance professionnelle qu’ils méritent.

Technopol demande notamment :

- la reconnaissance des événements de musiques électroniques comme du spectacle vivant et donc l’application du taux SACEM correspondant (8,8%). En effet, depuis le 1er janvier 2005, ce taux est passé de 5,5% à 11% des recettes de billetterie. Enfin, Technopol souhaite que le dj soit véritablement reconnu comme artiste.

- le renforcement de la diffusion médiatique des musiques électroniques. Technopol attend notamment une solution concrète au sujet des musiques électroniques au sein des quotas de musiques françaises. A l’heure actuelle, les musiques électroniques produites par des artistes français sont exclues de ces quotas. Technopol demande également la création d’un label « radio découverte » pour avantager les radios privilégiant la diversité musicale et les courants musicaux plus « underground ».

- le soutien à l’industrie musicale indépendante : création d’un fond d’aide pour les labels indépendants, et/ou mise en place de dispositifs fiscaux particulier, aide à la distribution notamment par le FISAC (aide aux commerces culturels) pour les disquaires.

Un certain nombre de ces points ont fait l’objet d’annonces de la part du Ministre. Technopol souhaite qu’elles se concrétisent au plus tôt.

Technopol continue également sa mission de défense des organisateurs de soirées.

Le 8 mars, Technopol renouvellera l’animation d’une table ronde sur le thème de l’organisation de soirée techno à l’école des officiers de la gendarmerie nationale.

Le 10 mars, Technopol rencontrera, Monsieur Jacques Pelissard, Président de l’Association des Maires de France » afin de faciliter le dialogue et la compréhension entre élus et organisateurs. Technopol veut proposer à l’AMF de réaliser une action de communication à destination de tous les Maires afin d’expliciter et de rappeler la réglementation en vigueur et les différentes catégories d’organisateurs de soirée.

Enfin, Technopol organisera comme tous les ans en septembre prochain la Techno Parade et les Rendez-Vous Electroniques afin de démontrer et de promouvoir la diversité et la richesse de notre culture."

Technopol
17 rue de l’Echiquier 75010 Paris
Tel : 01 42 47 84 75 Fax : 01 42 47 03 03
contact@technopol.net /www.technopol.net


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU