Plus de 10% des concerts sont organisés par des collectivités

Publié le mercredi 12 septembre 2007

Spectacle

Le journaliste Jean-Noà« l Escudié revient sur les chiffres 2006 du spectacles publiés par le CNV, et analyse ces données en fonction de l’intervention des collectivités territoriales dans le domaines des concerts de musiques actuelles : entre 2005 et 2006, le nombre de spectacles organisés par leurs soins a progressé de 33%, et au cours de l’année 2006, elles ont organisé 11% des représentations.

Retrouvez l’analyse de Jean-Noà« l Escudié sur Locatis.info

Extrait :
"Autre enseignement de l’étude du CNV : si les sociétés commerciales spécialisées restent les principales organisatrices de spectacles de musiques actuelles avec 44% des représentations organisées en 2006, les collectivités territoriales et organismes rattachés (Sem, régies, établissements publics) jouent un rôle non négligeable en organisant eux-mêmes 11% des représentations, soit près de 4.000 spectacles. Le solde, soit 41% des représentations, est assuré par des associations, dont beaucoup bénéficient de subventions de collectivités. Contrairement à une idée reçue, les spectacles gratuits sont organisés avant tout par des sociétés commerciales (68%) - qui peuvent elles aussi bénéficier de subventions publiques - et des associations (31%), les collectivités organisant pour leur part moins de 1% des représentations gratuites. En revanche, pour les représentations payantes, le prix moyen des places est plus avantageux lorsque la représentation est organisée par une collectivité ou une association (17 euros hors taxes) que par une société privée (34 euros). Le coût moyen global s’établit pour sa part à 28 euros.
Le poids des collectivités dans l’organisation de représentations de musiques actuelles devrait s’accroître dans les prochaines années, poussé par la vogue des festivals. Entre 2005 et 2006, le nombre de spectacles organisés par leurs soins a déjà progressé de 33%, contre seulement 9% pour les sociétés privées et 14% pour les associations. Seul frein potentiel à cette bonne santé du secteur : la hausse du prix des billets. Si la billetterie affiche une progression des montants perçus de 12% en 2006, elle le doit moins à une hausse de la fréquentation (+3%) qu’à une augmentation du prix moyen des places (+8%).
"

Plus d’infos sur les chiffres du spectacle publiés par le CNV


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU