Plan d’économies à la Fnac

Disquaire

Le Groupe PPR, propriétaire de la Fnac, a annoncé un "plan d’économies et de conquête commerciale" qui va toucher près de 400 employés de l’enseigne. Le magasin de Bastille à Paris, spécialisé dans la vente de disques, va également fermer ses portes.

La Fnac souhaite économiser près de 35 millions d’euros sur trois ans et a annoncé que 400 postes allaient être touchés par les mesures de restructuration, un peu plus de la moitié de ces emplois étant basés en région parisienne.
La Fnac a annoncé vouloir "éviter tout licenciement" et se donne 18 mois pour proposer un emploi à tous les salariés touchés grâce à la mobilité interne.

Face à la décroissance du marché du disque, le magasin de Paris/Bastille (qui vend uniquement du disque) sera le seul établissement de la grande surface spécialisé à mettre la clé sous la porte (faute de pouvoir l’agrandir et de diversifier sa gamme de produits).


Le communiqué du Groupe PPR :

La Fnac annonce un plan d’économies et de conquête commerciale

Dans un contexte de dégradation brutale de la conjoncture, notamment sur le marché des produits techniques, la Fnac a décidé de mettre en œuvre un plan d’économies et de conquête commerciale en France et à l’international.

Les mesures d’économies, d’un montant global de 35 millions d’euros en année pleine, toucheront tous les secteurs (frais généraux, communication, loyers, investissements opérationnels…).

Un programme de conquête commerciale sera déployé dès le premier semestre 2009. Il comporte le lancement de nouvelles activités (ex : produits dérivés en disque et vidéo, occasion en jeux vidéo), le développement de pôles d’excellence pour les rayons stratégiques de l’enseigne (BD, Musique classique, Hifi, Photo …) notamment au sein de ses magasins parisiens, des opérations commerciales plus ciblées, l’enrichissement de l’offre de produits et de services ainsi qu’une meilleure adéquation de la présence des équipes de vente à celle des clients.

Ce plan pourrait avoir un impact sur les effectifs et concerner 400 postes en France, soit 3,4% des effectifs. Ce chiffre représente moins du quart des mouvements naturels de l’entreprise dont le turn-over (promotions, mobilités, départs…) a été de 14% en 2008.

La Fnac a pour objectif d’éviter tout licenciement et se donne 18 mois pour proposer un emploi à tous grâce à la mobilité interne (une centaine de postes sont d’ores et déjà ouverts), au turn-over, au développement des pôles d’excellence et aux nouvelles activités.

Tous les moyens seront déployés pour favoriser la mobilité professionnelle et mettre en œuvre les mesures d’accompagnement nécessaires pour atteindre cet objectif.

Des concertations vont être lancées en ce sens avec les partenaires sociaux pour déterminer les procédures les plus adaptées.

Pour Christophe Cuvillier, Président-directeur général de la Fnac, « En cette période de crise, la Fnac est tout entière mobilisée pour conforter son statut d« enseigne préférée auprès de ses clients. La Fnac a tous les moyens de renforcer ses positions de leader et ses parts de marché ».


Source

Économie - Business , Musique enregistrée


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU