Plan d’actions de développement de l’emploi et des compétences dans le spectacle vivant

Spectacle

L’accord cadre national d’actions de développement de l’emploi et des compétences (Adec) signé le 10 mars 2009 entre la branche du spectacle vivant et l’État propose un plan d’actions en faveur des salariés et des entreprises du spectacle vivant. Rapport d’étape.

L’accord cadre signé le 10 mars 2009 propose un plan d’actions concret visant à sécuriser les parcours professionnels dans le spectacle vivant.
Ce secteur, rappelons-le, est confronté à un contexte social et économique difficile qui touche l’ensemble des professionnels des différents métiers en raison des évolutions artistiques, technologiques, réglementaires, organisationnelles et des politiques publiques qui ont des effets majeurs sur l’économie et l’emploi. Mais aussi d’une croissance forte et constante du nombre de professionnels en exercice face à une offre de travail augmentant de façon plus mesurée, créant ainsi un déséquilibre structurel entre l’offre et la demande d’emploi, et une précarité durable.

"Ce plan d’action permet d’œuvrer en faveur de la sécurisation des parcours professionnels et de faire face à l’accélération des mutations économiques, sociales et démographiques et, à son impact sur le contenu des emplois."

La CPNEF-SVvient de publier un rapport d’étape qui décline les quatre axes de travail qui ont été décidés en 2009, eux-mêmes sous-divisés en actions avec leurs objectifs, leurs bilans et suites :

Axe 1 : améliorer la connaissance du marché du travail et renforcer le lien emploi / formation

- Action 1 Analyser le marché du travail et les évolutions d’emploi et identifier les besoins en qualification professionnelle
- Action 2 Contribuer à structurer l’offre de formation professionnelle initiale et continue
- Action 3 Accompagner les déclinaisons régionales de l’accord cadre national ADEC

Axe 2 : optimiser les pratiques d’emploi par un soutien aux entreprises

- Action 4 Renforcer les capacités de gestion économique et sociale des entreprises
- Action 5 Sensibiliser les entreprises à la gestion de l’emploi et aux démarches compétences
- Actions 4 et 5 Perspectives régionales

Axe 3 : adapter et développer les compétences des salariés
et concourir à la construction des parcours professionnels

- Action 6 Favoriser l’accès à la formation professionnelle tout au long de la vie
- Action 7 Développer les parcours de formation alternés
- Action 8 Promouvoir les bilans de compétences professionnelles

Axe 4 : développer une politique de prévention pour préserver la santé et la sécurité des salariés

- Action 9 Prévenir les pathologies professionnelles lors de l’exercice du métier, mais également en aval et en amont de l’exercice professionnel
- Action 10 Aider les employeurs à évaluer et maîtriser les risques professionnels


Cet accord cadre national ADEC a été conclu pour trois ans (2009-2011) entre :
L’ Etat :

- le ministère de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi (DGEFP),
- le ministère de la Culture et de la Communication (DGCA),
- le ministère du Travail, des Relations sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville (DGT).

La branche du spectacle vivant, représentée par la Commission Paritaire Nationale Emploi
Formation du Spectacle Vivant (CPNEF-SV), en lien avec
- les organisations professionnelles d’employeurs : CPDO, CSCAD, PRODISS, PROFEDIM, SCC,
SMA, SNDTP, SNES, SNSP, SYNAVI, SYNDEAC, SYNOLYR, SYNPASE, ARENES,
- les organisations professionnelles de salariés : FASAP-FO, FCCS-CFE-CGC, FNSAC-CGT, F3CCFDT,
Fédération communication CFTC.

Les institutions sociales :

- l’ANACT, Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail,
- l’Afdas, Fonds d’assurance formation des activités spectacle, cinéma, audiovisuel, loisirs, publicité
et distribution directe,
- le CMB, médecine et santé au travail,
- le groupe AUDIENS.

Bilan Adec

Nous suivre /asso.irma /IrmACTU