Perceptions en baisse à la Sacem et à la SCPP

Droit d’auteur

La Sacem prévoit une légère baisse des perceptions en 2008 et craint pire pour 2009. La SCPP enregistre une diminution de près de 5% des perceptions et une augmentation d’environ 7% des répartitions. La SPPF s’en sort mieux et prévoit une hausse de 15% des montants perçus en 2008.

Droit d’auteur
La Sacem a annoncé au Midem que le montant global des perceptions devrait diminuer de 0,4% en 2008, passant de 759 à 756 millions d’euros. Elle a en outre évalué que cette baisse allait s’amplifier pour 2009 (estimation : -2,8%) et qu’il s’agissait d’une "tendance baissière inquiétante pour les auteurs".
La Sacem estime ainsi que les sommes qu’elle perçoit ont chuté de 31% depuis 2003 (-34% pour les CD et -19% pour les DVD musicaux), soit "un manque à gagner de 41 millions d’euros".
La société des auteurs/compositeurs cherche dorénavant à ce que les pratiques audiovisuelles et multimédias soient mieux encadrées, et donc rémunératrices. Elle estime ainsi les perceptions provenant d’Internet "restent à un niveau anormalement dérisoire" (9,3 millions d’euros) et se mobilise pour une réévaluation de la redevance audiovisuelle.

Droits voisins
Du côté des producteurs phonographiques, la situation est contrastée. La SCPP, qui regroupe notamment les majors, estime que les perceptions 2008 devrait représenter un peu plus de 58 millions d’euros (-4,8%), la plus importante baisse résultant des revenus liés à la diffusion de clips. En revanche, le montant des sommes réparties s’élève à 58,8 millions d’euros, soit une hausse de 6,9%.
La tendance n’est pas la même à la SPPF (qui perçoit les droits pour les producteurs indépendants). Elle enregistre une augmentation de 15% des perceptions, pour un montant total de 14,5 millions d’euros. Cette croissance résulte d’une hausse des revenus liés à la rémunération pour copie privée (+4,5%), d’une augmentation des droits provenant des clips (+13,2%) et des fournisseurs de programmes d’ambiance musicale. Les répartitions (13,8 millions d’euros) sont également en augmentation de 5,3 %.

Droit d’auteur , Économie - Business , Musique enregistrée


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU