Participez à la première Live conférence "La Musique demain" : "Jamais sans mes metadatas" !

Publié le lundi 18 avril 2011

Rencontre

Paris Mix, Mondomix et l’Irma proposent un nouveau cycle de conférences interactives diffusées en direct sur Internet. Le premier sujet porte sur les métadonnées et sera tourné en direct et en public le 28 avril prochain à Paris Mix. Inscrivez-vous dès maintenant pour y assister !

Entrée libre sur inscription (attention, les places sont limitées !)

Le jeudi 28 avril à 17h30, la Mix Box de Paris Mix accueille la première Live conference "La Musique demain". Ce cycle se propose de retracer l’aventure de la révolution numérique à travers la filière musicale.

Cette initiative repose sur la volonté de la grappe d’entreprises Paris Mix et du Centre d’information et de ressources pour les musiques actuelles (L’IRMA), d’informer un cercle élargi d’acteurs – consommateur, créateur, modérateur, agrégateur, distributeur – sur les mutations profondes qui transforment l’environnement et les modèles économiques du secteur de la musique. De plus, un artiste sera systématiquement invité pour s’exprimer.

Sur un rythme mensuel, « La Musique demain » se démarque des conférences traditionnelles par un mode d’organisation dynamique qui combine les technologies du web et du numérique : une conférence Live, tournée en public dans la Mix Box et rediffusée en direct sur la chaîne Paris Mix de Livestream.

Jamais sans mes metadatas !

Le premier rendez-vous sera consacré à la question des metadatas (ou métadonnées). Rémi Bouton accueillera pour en discuter :

- Vincent Castaignet, fondateur de Musicovery,
- Sam Karpienia : acteur déterminant de la création musicale occitane de ces quinze dernières années, il fut à l’origine des groupes marseillais cultes Gacha Empega Et Dupain. Il s’est lancé en 2008 dans une carrière solo en poursuivant sa quête poétique sans entraves ni frontières

Organisées et accessibles sur des bases données, les métadatas peuvent rendre des services immenses : pour les ayants droits qui ont besoin de tracer l’utilisation qui est faite de leurs œuvres, pour le public, qui a besoin de trier, de classer, de retrouver la musique qu’il a envie d’écouter.

Construire une grande base de données mondiale contenant toutes les données de la musique est-il envisageable ? Cette base pourrait-elle accessible à tous sur le principe de l’opendata ? Qu’est-ce que cela peut apporter à l’expérience musicale ?

Entrée libre sur inscription (attention, les places sont limitées !)


Le site


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU