Parité F/H dans les lieux de musiques actuelles

Emploi

En parallèle du lancement de la plateforme Wah ! pour l’égalité femmes / hommes dans les musiques actuelles, la Fédélima propose depuis deux ans un focus chiffré sur la parité dans l’emploi et les ressources humaines des lieux de musiques actuelles.

Chaque année, via la méthode de l’observation participative et partagée, la Fédélima publie les données clés relatives à l’activité des lieux de musiques actuelles membres de la fédération.
La programmation et l’organisation de concerts demeurent historiquement le cœur de métier de ces lieux, mais ils s’insèrent dans une dynamique de projet plus large et portent en moyenne 9 activités / services différents, à commencer par l’accompagnement d’artistes, la mise en place d’actions culturelles et de résidence / création.
Plus d’infos sur la méthodologie et le profil des membres sur les Données 2018 de la Fédélima.

Au sein des données datant de 2014, la fédération avait publié un premier chiffre quantifiant à 38,3% de femmes sur la totalité des salariés permanents (CDI et CDD de plus de 6 mois) parmi les lieux ayant participé à l’enquête. Depuis, ce chiffre a légèrement augmenté (42,4% en 2016, 41% en 2017), avant de redescendre sous la barre des 40% en 2018 (39,4%). Sur ces quatre dernières années, cette forme de stabilité permet donc de dire que 2 salariés sur 5 sont des femmes dans les lieux et les salles de musiques actuelles.

Depuis l’édition 2017, la Fédélima propose un focus plus complet sur le sujet et rapporte des données relatives à la parité selon le type de poste occupée et/ou le type d’activité.

  • Les femmes dans les structures de musiques actuelles membres de la Fédélima

Note : 54 structures ont effectué un dénombrement F/H sur l’année 2018 (vs 19 en 2017).

- 39,4% de femmes sur la totalité des salarié·e·s permanent·e·s (CDI, CDII et CDD de plus de 6 mois) ;
- 32,3% de femmes cadres en moyenne sur le total des cadres par structure ;
- 25,5% des structures sont dirigées par des femmes (elles assurent la fonction de direction générale seules dans 15,5% des 110 structures et partagée dans 10% d’entre elles) ;
- Pour 19,4% des structures, le plus haut salaire est perçu par une femme.

  • Les artistes musiciennes sur scène et dans les studios de répétition

Note : 47 structures ont recensé le nombre d’artistes musiciennes programmées sur scène et usagères des studios de répétition.

- 15,3 % des artistes programmé·e·s sont des femmes (soit 2 762 femmes sur un total de 18 084 artistes / musicien·ne·s) ;
- 25,8 % sont leadeuses de leur groupe (leadeuses seules pour 18,3 % et lead mixte ou partagé pour 7,5 %) ;
- 11,9 % des usagers·ères des studios de répétition sont des musiciennes (soit 1 362 femmes sur un total de 10 208 pratiquant·e·s).

  • Les techniciennes et la scène

Note : 34 structures ont recensé le nombre de techniciennes (principalement lumière et sonorisation) accompagnant les plateaux artistiques.

- 8,8 % sont des techniciennes, soit 317 femmes sur un total de 3 622 technicien·ne·s.

Source : Données 2018 de la Fédélima


Également :
- La plateforme Wah !
- Sexisme et parité dans la musique : où en est-on ?


Emploi , Social


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU