Nu comme un ver, sans salle de concert !

Salle de spectacle

Dans le cadre du prochain contrat de plan Etat-Région (2007-2013), la Citrouille, Pôle départemental de musiques actuelles en Côte d’Armor (St. Brieuc), se mobilise pour la création d’une salle de concerts sur le territoire. Pour communiquer, les acteurs locaux, privés de salle depuis 2000, s’affichent "nus comme des vers".

Ce sont "nus comme des vers" que les musiciens briochins sont depuis la fermeture de l’unique salle de concerts en 2000, après seulement deux ans d’activité de diffusion et de création.

La Citrouille, autrement connue comme la MJC du Point du Jour, veut par son action faire prendre en compte aux élus la nécessité d’un lieu de diffusion de musiques actuelles et amplifiées sur l’agglomération de St. Brieuc après 5 ans "sans salle".

Pour ce faire, c’est "nus comme des vers" que les acteurs locaux apparaissent par voie d’affichage sur les murs de la ville costarmoriquaine. Un DVD "Nu comme un vers sans salle de concert" vient d’être édité.

Nu comme un ver

Plus d’infos sur le site de La Citrouille

Extrait du communiqué :

"Pour que soit entendue la volonté des groupes musicaux,

Pour que le public puisse disposer d’un lieu de rencontre artistique,

Pour que la vie associative puisse disposer d’un outil adapté à l’organisation de concerts,

Pour que notre territoire ne soit pas le dernier à ne pas bénéficier de structure adaptée à la diffusion des Musiques Actuelles et Amplifiées

Pour que le travail engagé par la Citrouille puisse se poursuivre de façon constructive pour les acteurs avec le soutien renouvelé des politiques publiques,

Pour défendre le principe d’une inscription volontariste d’une future SMAC sur le Pays de Saint-Brieuc dans le cadre du prochain « Contrat de Plan État-Région » pour la période 2007-2013

Parce que 5 ans sans salle, c’est long

Parce que défendre des besoins collectifs est une juste revendication de participation citoyenne

Parce que nous ne nous autorisons pas à douter de l’attention des politiques aux aspirations d’une génération"


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU