Novembre, mois de la gestion sonore

Publié le

Gestion sonore

Comme chaque année, le mois de novembre est dédié à la gestion sonore. Dans ce cadre, Agi-Son organise des rendez-vous professionnels dans plusieurs villes de France.

La 5e édition du Mois de la gestion sonore, dont le parrain est l’artiste Aldebert, s’articule autour de la 11e campagne annuelle de sensibilisation et de prévention des risques auditifs liés à l’écoute et la pratique de la musique, campagne développé à l’échelle européenne, et autour de rencontres professionnelles qui auront lieu dans différentes villes de France.

Campagne de sensibilisation

Agi-Son mène campagne depuis 14 ans pour sensibiliser tous ceux qui aiment la musique, jeunes et moins jeunes, aux risques auditifs liés à la pratique et à l’écoute des musiques amplifiées. Mais aussi pour défendre une expression artistique amplifiée en connaissant les règles et les risques liées à cette pratique.

Cette année, l’association déploie son ainsi message centré sur la bonne gestion
des volumes sonores via la distribution d’affiches et la mise à disposition de protections auditives dans les lieux de diffusion, d’écoute et de pratique de la musique.
Cette campagne vise à développer une meilleure prise de conscience des risques auditifs que ce soit en concert, en club ou en pratiquant son instrument...

La campagne alerte sur ces risques bien réels pour nos oreilles qui vont de la perte temporaire d’audition, de l’apparition d’acouphènes, aux dommages irréversibles
causés par une exposition au son mal gérée. L’association délivre des conseils simples et propose de développer des réflexes, pour mieux se protéger et surtout pour que la musique reste toujours un plaisir !
Cette année encore, le visuel de la campagne reste centrée sur le plaisir de l’écoute et de la pratique en conservant le visuel, ses phrases d’accroche et son échelle de repères :

Novembre, mois de la gestion sonore

Les rendes-vous pro

Les évolutions réglementaires : vers une baisse des niveaux sonores et une limitation de l’accès des enfants aux spectacles

MAJ : Cette rencontre est annulée. Plus d’info

Le nouveau projet de loi Santé actuellement en discussion vise divers aspects, dont la diffusion musicale : limitation du niveau à 100 dBA sur 15 minutes aussi bien dans les lieux clos qu’en plein air (plus d’info), interdiction de l’accès aux spectacles pour adultes pouvant accueillir des enfants aux enfants de moins de 6 ans et protections auditives (casques) obligatoires pour les 6/12 ans, etc.

L’objectif de cette rencontre est, d’une part d’informer les acteurs du spectacle de la région sur ce sujet d’actualité qui n’est pas sans conséquences sur nos pratiques et, d’autre part de recueillir le point de vue des personnes présentes pour qu’Agi-Son s’en fasse l’écho auprès des ministères concernés.

Ce temps de rencontre est également l’occasion de présenter un nouvel outil pédagogique de prévention des risques auditifs : « Ouïe ? Bien entendu ! », exposition interactive - risques auditifs et musiques amplifiées. À terme composée de plusieurs modules, l’exposition dévoile lors de cette rencontre sa première installation.

Lieux : l’Astrolabe - 1 rue Alexandre Avisse, 45000 Orléans
Date : 5 novembre 2014 - 14h - 16h30
Intervenants : Angélique Duchemin (Coordinatrice AGI-SON), Christophe Corbel (Ingénieur du génie sanitaire - ARS Centre), Julie Delannoy (Chargée de l’action culturelle - l’Astrolabe), Terence Briand (Ingénieur du son - studio Nyima, Rokia Traoré, Giedré...)
Modération : Emmanuelle Hullot (Chargée de mission Fraca-Ma)


Réglementations : les niveaux sonores en baisse & l’accueil des enfants restreint

Suite à une réunion au CNB (Conseil National du Bruit), Le Ministère souhaite s’appuyer sur les éléments préconisés par le rapport du HCSP (Haut Conseil à la Santé Publique), concernant une proposition de loi Santé. Ce projet de loi vise différents aspectsdont la diffusion musicale.

Objectifs de la loi :
- Limiter les niveaux à 100 dBA sur 15 mn aussi bien dans les lieux clos qu’en plein air.
- Une distribution systématique de bouchons à l’entrée des festivals.
- La mise à disposition gratuite de bouchons dans tous les autres lieux.
- Des mesures en dBA et en dBC (basses fréquences)

De manière sous-jacente, la question de l’accueil des enfants sur les concerts tout public fait également partie du sujet. Quel est le seuil à partir duquel nos pratiques sont mises en danger ? A quel endroit mesure-t-on ? Quelle durée de mesure ?
Doit-on interdire l’accès des enfants ? En dessous de quel âge ? A quels niveaux maximum peuvent-ils être exposés ? Quels sont les moyens de les protéger ?
Ce temps fort sera l’occasion de présenter les résultats des concertations menées par AGI-SON.

Lieux : A VENIR
Date : A VENIR - 15h-18h
Intervenants : Christophe Bouillon (Président du CNB), Daniel Colling (Zénith
de Paris), un représentant du Prodiss, un représentant du SMA, Jean-Paul
Roland (Eurockéennes, De Concert !), un représentant de Culture Bar-Bars, un
représentant du Ministère de la Santé, un ingénieur du son, un artiste, Valérie
Rozec (CIDB), un représentant d’AGI-SON
Modérateur : un journaliste ou un membre du CA


L’éducation au sonore : Quels moyens de mise en œuvre ?

AGI-SON développe depuis une dizaine d’année un certain nombre d’outils et de moyens par le biais de sa Commission « Éducation au Sonore »:labellisation des spectacles pédagogiques Peace & Lobe ©, création d’un DVD pédagogique, soutien aux projets pédagogiques en région...

En Lorraine, L’Autre Canal propose depuis 4 ans un spectacle pédagogique Peace & Lobe porté par le groupe Rachid Wallas & The Fatpack en direction des élèves de collèges & lycées.
Ce RDV PRO propose un focus sur une version grand public du spectacle. A l’issu du spectacle, un débat est organisé avec les membres du groupe pour échanger sur le spectacle, mais également sur la pédagogie et les évolutions réglementaires liées à l’écoute et la pratique de la musique.

AGI-SON y présentera deux de ces nouveaux outils :
- 2eme édition du DVD pédagogique « Hein ? »
- L’EduKson, plateforme web d’éducation au sonore

Lieux : L’Autre Canal - 45 Boulevard d’Austrasie, 54000 Nancy
Date : 4 novembre 2014 - à partir de 15h
Intervenants : membres du groupe Peace & Lobe (Rachid Wallas & The Fatpack),
Angélique Duchemin (Coordinatrice AGI-SON)

Et,

Lieux : La NEF - rue Louis Pergaud, 16000 Angoulême
Date : 6 novembre 2014 - 16h
Intervenants : un représentant de Canopé, Angélique Duchemin (Coordinatrice
AGI-SON), Nicolas Monge (La NEF, Sonorama)


La gestion sonore au service de l’artistique et des publics

Les cafés-cultures et associations culturelles engagées dans la diffusion,
la pratique et la création musicale, n’ont pas toujours les bons réflexes
ou les connaissances nécessaires aux bonnes pratiques de gestion sonore.
Comment offrir aux musiciens, des conditions d’accueil plus favorables à la qualité de leur son,
à leur santé et à l’évolution de leur projet artistique ?

Comment sensibiliser les artistes à mieux prendre en compte les questions liées au son, et dans leurs pratiques musicales, et
dans les lieux où ils créent ou se produisent ?
Quel intérêt la prise en charge de cette question a-t-elle pour les gérants de lieux et leurs publics ?
Comment renforcer les coopérations sur cette question entre acteurs de la prévention, lieux accueillant artistes et publics et
lieux de répétition et de création ?
Ce troisième temps fort sera l’occasion de rencontrer les acteurs du territoire et de débattre autour de toutes ces questions.

Lieux : Le Monde Moderne - 2 Rue des Trois Couronnes, 59000 Lille
Date : 28 novembre - 18h
Intervenants : musiciens, techniciens son, responsables de lieux, acteurs associatifs, associations de prévention en milieu festif, etc.


Le bruit au travail, des pratiques spécifiques au spectacle vivant

La Directive européenne « Bruit » 2003/10/CE réglemente l’exposition des salariés au bruit.
Elle est rentrée en application en France en 2006 par le décret 2006-892.
Le CMB (Médecine du travail) est spécialisé dans le secteur du spectacle vivant et propose donc des examens de contrôle
(audiogrammes) aux salariés lors de leur visite médical.

AGI-SON s’est évidemment emparée de la question par un travail de sensibiisation et d’information des professionnels du
spectacle vivant musicale. Elle a par ailleurs mené une reflexion européenne sur l’application de cette circulaire.

Comment est appliquée cette réglementation en France ? En Europe ?
En étant musicien, technicien ou professionnel de la musique et du spectacle, peux-t-on vraiment l’appliquer ?
Doit-on envisager une « exception » pour l’ensemble du secteur ? Pour un métier ?
Ce temps fort sera l’occasion de faire un bilan de l’application de la directive transposée dans le secteur du spectacle
vivant et d’ouvrir le débat concernant un amendement à proposer à la Commission Européenne.

Lieux : DOCK PULLMAN - 50, avenue du Président Wilson, 93200 LA-PLAINE-SAINT-DENIS
Date : 25 novembre 2014
Intervenants : A VENIR


Plus d’info sur le Mois de la gestion sonore sur le site d’Agi-Son


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU