Nouvelles propositions pour l’éducation artistique à l’école

Publié le jeudi 7 juillet 2005

Rapport

Le rapport de la mission parlementaire sur "La politique des pouvoirs publics dans le domaine de l’éducation et de la formation artistique" a été rendu public jeudi 30 juin. Il revient sur la place incertaine des arts à l’école et propose, entre autres, de modifier les programmes et la formation des enseignants à l’IUFM.

Constituée depuis le 21 décembre 2004, la mission d’information sur la politique des pouvoirs publics dans le domaine de l’éducation et de la formation artistiques comporte onze membres et est présidée par Mme Muriel Marland-Militello (UMP, Alpes-Maritimes).

Dans son rapport, elle revient sur la "nécessaire démocratisation de l’éducation artistique contredite par une pratique fluctuante". Malgré les nombreux projets et plans de développement lancés en faveur de l’éducation artistique à l’école, la remise en cause régulière de ces actions par le jeu des alternances politiques aboutit à une "inégalité persistante sur le territoire" de la formation artistique à l’école.

Pour lutter contre cette inégalité, la mission parlementaire propose un certain nombre de constats et de mesures :
- La formation artistique des enseignants du premier et du second degrés est aujourd’hui défaillante.
- Structurer l’éducation artistique autour des enseignements artistiques.
- S’inspirer des projets qui fleurissent dans les régions françaises (Bretagne, Alsace, PACA, Paris).
- Mieux coordonner les dispositifs d’éducation artistique en favorisant le décloisonnement institutionnel.
- Mieux associer les artistes et les institutions culturelles de proximité en pérennisant les collaborations et en favorisant le développement des pratiques amateurs dans et hors de l’école.

Consulter le rapport d’information dans son intégralité.


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU