Non, la musique n’est pas une nuisance !

Appel à témoignages

Vous êtes artiste, technicien, exploitant de lieu... ? Exprimez-vous sur la question des niveaux et nuisances sonores ; l’association Agi-Son relaiera vos témoignages dans le cadre de sa prochaine campagne de sensibilisation aux risques auditifs.

Communiqué d’Agi-Son (Agir pour une bonne gestion des nuisances sonores) :

"NON, LA MUSIQUE VIVANTE N’EST PAS UNE NUISANCE !

APPEL A TEMOIGNAGES

Artiste, technicien, exploitant de lieu..., vous êtes
sensibles à la question des niveaux sonores et vous souhaitez vous exprimer sur les thèmes suivants :
- Le plaisir lié à l’écoute et la pratique de la musique forte,
- Le parti pris esthétique que peut représenter le volume sonore,
- La nécessité de prendre en compte les risques auditifs pour profiter du plaisir de la musique toute sa vie,
- Les réalités techniques de la gestion des volumes sonores de la musique live.

Dans le cadre de la campagne de sensibilisation aux risques auditifs d’octobre 2006, AGI-SON a besoin de vos témoignages écrits ! Date limite : 10 septembre.

D’une page maximum, ils seront diffusés à partir du mois de septembre 2006 dans un dossier de presse et/ou sur le site internet d’AGI-SON (www.agi-son.org)

La diffusion de musique amplifiée peut générer des risques auditifs pour le public comme pour les professionnels. Elle peut aussi être à l’origine de nuisances pour le voisinage. Face à cette réalité non négligeable les pouvoirs publics ont publié un décret limitant le volume sonore des concerts.

Alors que ce décret n’est actuellement pas adapté à la musique live, un durcissement va manifestement s’opérer en 2007 ! Nous allons vers une nouvelle baisse imposée des volumes sonores entraînant inévitablement de lourdes conséquences sur les lieux de diffusion, essentiellement les petits lieux !

Loin de nier le problème, les professionnels des musiques actuelles se sont regroupés au sein de l’association AGI-SON afin de mener des actions de prévention et de formation. L’accompagnement est plus efficace que l’interdiction ou la restriction !

Dans ce contexte, AGI-SON souhaite mobiliser la profession à partir du 1er octobre 2006 pour que les pouvoirs publics privilégient la prévention et la formation et prennent en compte les spécificités de la musique live dans l’élaboration de la nouvelle réglementation."

Contact :
Sophie Le Canu
coordination@agi-son.org / 01.42.65.73.21

Mobilisez-vous et signez la pétition AGI-SON.


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU