Musiques underground : stratégies d’acteurs et politiques publiques

Publié le mercredi 20 avril 2005

Colloque organisé par le Larequoi (Laboratoire de management de l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines), le 17 juin 2005, de 9H à 18H30.

Présentation :


Le LAREQUOI (Laboratoire de management) de l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines
organise un colloque sur le thème des stratégies d’acteurs et des sociabilités politiques
correspondantes, à l’œuvre dans les pratiques et les productions de musiques amplifiées populaires.

Ces formes culturelles et sociales sont qualifiées d’« underground » afin de connoter et de dénoter le
caractère innovant, porteur de changement social, initiées par divers groupements minoritaires dans les
sociétés contemporaines depuis les protest songs des mouvements pour les droits civiques en
Amérique jusqu’aux subversions soniques psychédéliques de la fin des années soixante et des producteurs de techno ou de metal.

Il s’agira de proposer, dans le cadre de cette journée, une
approche comparative de divers styles en se basant sur une perspective pluridisciplinaire et une
volonté de faire ressortir les caractéristiques principales de l’engagement musical par rapport à 
d’autres activités artistiques et par rapport, aussi, à des mouvements politiques plus classiques. Il va
sans dire que les contestations pop et rock, la protestation sociale folk, les révoltes punks ou les
événements rave doivent être pensés comme des cristallisations de micro-mouvements sociaux et
des formes d’expression directe de minorités. L’intégration de ces formes expressives dans des
logiques économiques (récupération) ou dans des combats plus consistants (partisans, mondialistes,
antiracistes, nationalitaires, ethniques, localistes, syndicaux ou humanitaires...) pose problème depuis
longtemps, tant aux musiciens, aux adeptes qu’à leurs adversaires éventuels.

Nous tenterons, par conséquent, de reformuler et réinterpréter les stratégies des acteurs de l’underground et de questionner plus largement encore le lien entre l’Etat, les politiques publiques (action culturelle,
formation à la musique, aides aux groupes, aux minorités artistiques et aux réseaux) et les mondes
des arts musicaux underground.

Ce colloque est organisé en coopération éditoriale avec la revue en ligne Les C@hiers de psychologie politique (Association française de psychologie politique) : adresse du site de cette revue : http://a.dorna.free.fr/CadresIntro.htm .

Concernant l’entrée à ce colloque, elle est en libre accès pour tous ceux qui seraient intéressés par son thème.
De plus, le restaurant universitaire sera encore ouvert à ce moment-là pour ceux qui souhaitent trouver un lieu de restauration, en plus des nombreux restaurants, proches géographiquement, de l’université.

Programme :

1. 9h - 9h30 : Remerciements et vœux de bienvenue ; lecture d’un message de Philippe Hermel,
directeur du LAREQUOI, absent ce jour-là  ; Accueil par Madame Annie Bartoli, Professeur de
sciences de gestion, co-directrice du LAREQUOI ;

2. 9h 30 - 10h : Présentation des communications et des enjeux de l’étude des formes musicales
populaires et des sociabilités politiques correspondantes : Seca Jean-Marie (UVSQ, LAREQUOI) ;

3. 10 h : « Les musiques amplifiées : commerce, loisir ou tiers-secteur ? Socio-histoire de
l’implication des politiques publiques au sein d’une pratique culturelle » : Gérôme Guibert
(Université de Nantes, LESTAMP) ;

10h 40 : pause de 20 minutes.

4. 11h 00 : « La question de la trahison dans l’underground technoïde » : Lionel Pourtau,
(Université de Paris-5, CEAQ) ;

5. 11h 40 : « La musique metal : une instrumentalisation des extrémismes politiques » : Nicolas
Walzer
(École Pratique des Hautes Études) et Alexis Mombelet (Université Paris-5, CEAQ) ;

6. 12h 20 : « Musique underground, stratégie souterraine et acteurs de l’ombre : la construction
d’une contre-culture d’extrême droite » : Gildas Lescop, (Université de Nantes, LESTAMP) ;

13h : Pause déjeuner jusqu’à 14h30.

7. 14h 30 : « Vingt ans de Live Aid : comment le charity rock a-t-il transformé l’engagement
politique en musique populaire ? » (Yasmine Carlet / Jean-Marie Seca, UVSQ / LAREQUOI) ;

8. 15h 10 : « La Rizière de la contestation. Monographie d’une graine de dissidence khmère francophone au Cambodge... » : Jean-Pierre Petesch (UVSQ, Centre d’histoire culturelle) ;

9. 15h 50 : PAUSE MUSICALE EN VISIOCONFERENCE : mini-concert par Internet, en direct du Centre culturel français de Phnom Penh : « Véalsrè in live » ;

10. 16h 20 : « Un témoignage adressé : parole du rap et parole collective » : Anthony Pecqueux
(EHESS Marseille/Université de Reims-Champagne-Ardennes) ;

11. 17h 00 : « La construction d’une musique underground et ses modes d’appropriation de l’espace. L’exemple de certaines scènes américaines, britanniques et françaises » : Bertrand Voisin (UVSQ, Centre d’histoire culturelle) ;

17h00 : Pause de 10 minutes.

12. 17h 10 - 18h 30 : Synthèse conclusive (par J.-M. Seca) + débat, en présence des communicants et du Professeur Alexandre Dorna, Président de l’Association Française de Psychologie Politique, Université de Caen.

Lieu du colloque et informations supplémentaires :

UNIVERSITE DE VERSAILLES-SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES,
UFR SCIENCES SOCIALES ET HUMANITES,
AMPHITHEATRE DIDEROT, BATIMENT D’ALEMBERT,
(Amphithéâtre Diderot, Bâtiment d’Alembert, 5-7, boulevard d’Alembert 78280 Guyancourt -
tél. : +33 (0) 1 3925 5101 ; plan d’accès : http://www.uvsq.fr/presuniv/sites/stquentin.html)

On peut adresser toute demande d’information et tout courrier à l’adresse électronique suivante :
uvsq17juin2005@yahoo.fr.

On peut aussi téléphoner, en cas de forte nécessité, au numéro suivant du LAREQUOI : +33 (0) 1 3925 5534.


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU