Musicien amateur en 2010, anachronisme ou nécessité ?

Publié le lundi 15 mars 2010

Rencontre

Quelle doit être la place de la pratique amateur
dans une vie citoyenne et dans des territoires organisés ? Le sujet sera abordé les 23 et 24 avril, à Saint-Louis (Haut-Rhin) au cours de deux ateliers : La pratique musicale en amateur, acteur engagé dans la vie des territoires et Le parcours du musicien amateur, entre formation et pratique.

La Fédération des sociétés de musique d’Alsace (FSMA), en partenariat avec la Confédération musicale de France (CMF) et la Fédération nationale des collectivités territoriales pour la culture (FNCC), organise un colloque national : Musicien amateur en 2010, anachronisme ou nécessité ? les 23 et 24 avril, à Saint-Louis (Haut-Rhin).

"Si chacun s’accorde à reconnaître les vertus d’une approche qui vise à faire du citoyen un modeste acteur de la vie musicale hexagonale, si l’aspect social et fédérateur d’une pratique vivante n’échappe plus à personne, si la notion d’éducation populaire tend à être redéfinie et revalorisée, si, si… il n’empêche que nombre de questionnements subsistent et que nombre de zones méritent un éclairage nouveau".

Le 23, de 14h à 16h30, abordera La pratique musicale en amateur, acteur engagé dans la vie des territoires. Le 24, de 9h30 à 12h explorera Le parcours du musicien amateur, entre formation et pratique.
Inscriptions avant le 15 avril à la FSMA par courrier, courriel ou téléphone.
Contact : FSMA, Maison des Associations, 1a, place des Orphelins, 67000 Strasbourg (03 88 35 11 25 - fsma@fsma.com « www.fsma.com)

Consultez le programme


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU