Longueur d’ondes fête ses 10 ans de mag gratuit

Media

Media

Le magazine Longueur d’ondes a célébré cet été les 10 ans de sa formule gratuite. L’occasion de revenir à travers l’édito de son dernier numéro et un clip anniversaire sur la dernière décennie de ce magazine musical crée initialement en 1982 : "J’ai 10 ans, je sais que c’est pas vrai, mais..."

L’édito du numéro 50 de Longueur d’ondes :

« J’AI 10 ANS, JE SAIS QUE C’EST PAS VRAI, MAIS… »
En vérité, je suis plus vieux que ça ! Je suis né
en 1982. J’ai vu le jour parce que mes créateurs
en avaient marre de me jamais rien lire dans la
presse musicale de l’époque sur les artistes
qui passaient sur leurs platines (Sheller,
Thiefaine, Sanson, Dufresne…). Alors au lieu
d’attendre, ils m’ont créé ! Du fanzine
photocopié, je suis passé au Stencil, puis à 
l’impression. J’ai grandi et j’ai vécu 47 numéros
d’une première vie trimestrielle.

Après un break de deux ans - qui fût en fait une
période de gestation -, c’est en 1999 que je
renais de mes cendres, gratuit et tiré à 100 000
exemplaires ! Et aujourd’hui, je m’affirme bi…
mestriel, toujours amoureux des musiques
actuelles francophones qui ont du sens. Je sors
en février, avril, juin, septembre et décembre.
On me trouve dans plus de 1 500 points de
distribution dans toute la France, mais
également en Belgique et au Québec (salles de
concert, disquaires, radios, salles de
répétition, médiathèques, bibliothèques, MJC,
centres culturels, etc.). On me distribue aussi
depuis dix ans de la main à la main sur de
nombreux concerts et festivals.

Au fil du temps, j’ai su faire ma place dans le
milieu de la musique en devenant une véritable
référence. On m’apprécie pour mon travail de
dénicheur de talents. Nombre d’artistes ont eu
les tout premiers articles de leur carrière dans
mes pages : Noir Désir, Dominique A, Katerine, -M-, EZ3kiel, Le Peuple de l’Herbe, Cali, DJ
Zebra, Bumcello, High Tone, Zenzile, Meï Teï
Shô, Dionysos, Java, Nosfell… Mais être gratuit,
ça se paie. Et si la crise n’épargne personne, et
même si ma longévité dépend des pubs que
l’on m’achète (je n’ai aucun groupe de presse
derrière moi, aucune aide, aucune subvention),
je garde bon espoir car mon moteur principal
est ma passion pour la musique et les artistes.
Oui, c’est vrai, je suis quelqu’un de caractère,
mais je reste libre, passionné et indépendant !
Alors… rendez-vous dans dix ans ?

Le clip des 10 ans

Le site de Longueur d’ondes


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU