Les prochaines éditions du Garance Reggae Festival et du Marseille Reggae Festival annulées

Publié le mercredi 29 juin 2005

Scène

Face aux associations gays qui ont protesté contre la venue de Sizzla, dont les paroles sont jugées homophobes, les directions de Paris-expo (qui héberge depuis peu Garance Reggae Festival) et celle du Marseille Reggae Festival ont annulé leurs prochaines éditions. Après ces annulations et celle de plusieurs concerts du chanteur jamaïquain Capleton, la tension monte entre la communauté homosexuelle et l’industrie du reggae.

"La Direction face aux réactions négatives et à la forte mobilisation de la communauté homosexuelle, des associations contre le racisme et des médias, a pris la décision de ne pas accueillir le festival.

Par ailleurs, les services de police ont fait part de leurs craintes quant au bon déroulement de la manifestation dans un climat serein et totalement sécurisé invoquant de possibles troubles à l’ordre public et souhaitent garantir la sécurité des personnes et des biens sur le site de la porte de Versailles".

Voilà ce que l’on peut lire sur le site de Garance Productions, organisateur du festival à Paris.

Le festival devait accueillir une quinzaine de groupes de reggae et plus de 15 000 spectateurs étaient attendus le 2 juillet au Parc des Expositions de Paris.

La direction du Parc-expo a suivi les recommandations de plusieurs associations de lutte contre l’homophobie ainsi que celles des services de police. Les premiers ont exprimé leur colère de voir le chanteur Sizzla accueilli malgré ses propos homophobes et les seconds ont prévenu la direction des risques de troubles qui pourraient survenir pendant la manifestation.

Quant à Saag Le Moulin et Mediacom Agency, organisateurs du Marseille Reggae Festival (où se produisait aussi Sizzla), ils ont renoncé le 29 juin à maintenir un festival amputé de sa tête d’affiche : la 4ème édition est donc annulé dans sa totalité.


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU