Les investissements publicitaires des éditions musicales en radio et télévision

Publié le mardi 29 juin 2010

Musique enregistrée

L’Observatoire de la musique publie son rapport annuel établi à partir d’un panel de 18 stations de radio et de 31 chaînes de télévision. Les investissements publicitaires du secteur des éditions musicales sont de nouveau en baisse cette année (-12,5% par rapport à 2008).

Extraits du rapport :

Les investissements publicitaires tous secteurs confondus, s’élèvent en 2009 à 9 479,31 M€ (dont 3 197,02 M€ en radio et 6 282,29 M€ en TV), en augmentation de +5,4% par rapport à 2008. Cependant, ceux du secteur des éditions musicales, à hauteur de 201,60 M€, chutent de 12,5% par rapport à 2008.
Ainsi, les investissements du secteur des éditions musicales en radio et en TV ne représentent que 2,1% de l’ensemble des investissements publicitaires, soit une baisse de 0,5 pt par rapport à 2008.

L’étude pointe de nouveau deux faits marquants :
- les investissements publicitaires du secteur sont concentrés sur la promotion des albums (73,4%, en hausse de 3,2 pts).
- les principaux investisseurs sont les majors (Universal 38,3%, Warner 26,3%, Sony 14,8%, EMI 10,1%), même si les indépendants présentent une légère augmentation (+1,8 pt soit 10,4%).

En radio :

- Le montant consacré aux investissements publicitaires en radio s’élève à 61,56 M€ (-18,8% vs. 2008), représentant 30,5% de l’ensemble des investissements publicitaires du secteur des éditions musicales en TV et en radio.
- Des disparités entre les radios apparaissent :

  • Les radios généralistes captent une part des investissements publicitaires plus importante qu’en 2008 (+10,1%). RTL, radio à forte audience, renforce sa place de leader avec +4,3 pts, alors que RMC perd 1,2 pt vs. 2008.
  • Parmi les radios musicales et thématiques, les parts de marché de Radio Classique et Skyrock progressent, avec respectivement 19,8% (+5 pts), 17% (+2,1 pts vs. 2008) .
  • À l’inverse, NRJ et Fun Radio perdent respectivement 8,9 pts et 3,7 pts de parts de marché, ne captant plus que 10,9% et 4,6% des recettes publicitaires des radios dans le secteur des éditions musicales.

- En termes de stratégies de positionnement des éditeurs :

  • Universal augmente ses investissements publicitaires sur les radios généralistes et les alloue majoritairement à RTL et Europe 1.
  • Warner investit principalement sur Skyrock et sur RTL.
  • EMI réduit ses investissements publicitaires de -50,1% sur les chaînes musicales, son plus fort investissement étant porté sur RTL.
  • Sony se reporte sur Skyrock, Radio Classique et Europe 1.
  • Les indépendants concentrent et renforcent leurs investissements sur Radio Classique, à hauteur de 64,7%.

En télévision :

- Le montant des investissements publicitaires du secteur des éditions musicales en TV s’élève à 140,04 M€ (-9,4% vs. 2008), soit une part de marché de 69,5%.
- TF1 et M6 demeurent les chaînes dominantes avec 51,3% (-1,3 pt vs. 2008) et 27,7% de parts de marché (-0,8 pt vs. 2008).

  • Dans l’ensemble, les chaînes du câble-satellite et de la TNT progressent (+1,9%) et notamment TMC (2%), W9 (3,3%) et NRJ 12 (2%), dont la part d’investissements augmente respectivement de +1,6, +0,8 et +0,7 pt vs. 2008.
  • Les recettes publicitaires des chaînes publiques (hors
    partenariat) restent faibles, les parts de marché de France 2 et
    France 3 s’élèvant respectivement à 2,3% (-0,4 pt vs. 2008) et
    1,2% (+0,5 pt).

- En termes de stratégies de positionnement des éditeurs :

  • Sony et EMI se désengagent des chaînes hertziennes, avec des investissements en baisse respectivement de -52,2% et -44,2%, TF1 subissant les plus fortes pertes de -60% et -54,7% vs. 2008.
  • Universal augmente ses investissements sur les chaînes hertziennes de +15,9%, notamment sur TF1 (51%, +5,7 pts vs. 2008.
  • Les indépendants renforcent leurs investissements sur les chaînes du câble-satellite et de la TNT, notamment sur France 4 (7,7%, +1,6 pt vs. 2008) et W9 (4,1%, +1,7 pt vs. 2008).

Lire le rapport


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU