Les femmes à l’honneur au palmarès du Concours de jazz de la Défense 2013

Artiste

Samedi 6 juillet, le jury de la 36e édition du Concours national de jazz de la Défense a distingué le sextet de la pianiste Anne Quillier, récompensé les dons de compositrice de la harpiste bretonne Laura Perrudin et encouragé les talents de soliste du trompettiste Aurélien Joly. Pour la première fois dans le palmarès d’un concours de jazz, la parité a été plus que respectée.

Le palmarès de la 36ème édition

Le Prix de groupe (d’une valeur cette année pour la première fois de 7500 euros) a été décerné au sextet d’Anne Quillier, excellente pianiste lyonnaise, membre du collectif rhônalpin Pince-Oreilles.
www.annequillier6tet.collectifpinceoreilles.com

Le Prix d’instrumentiste (d’une valeur 1590 euros) à été attribué à Aurélien Joly, trompettiste que le jury a particulièrement distingué au sein du sextet d’Anne Quillier.
www.collectifpinceoreilles.com/Membres.php ?id=5

Le Prix de composition (d’une valeur 1590 euros) est revenu à la Rennaise Laura Perrudin qui chante et joue en même temps d’une harpe chromatique à cordes alignées, instrument unique fait sur mesure pour elle par le luthier Philippe Volant. Une musicienne originale à suivre de près.
www.lauraperrudin.com

Il faut préciser que, pour la première fois en 36 ans, « La Défense » (comme l’appelle les musiciens), concours organisé par le Conseil général des Hauts-de-Seine qui reste à ce jour le plus prestigieux en France, s’est déroulé cette année sur une seule journée avec 6 groupes en lice au lieu de 10 l’année dernière, voire 14 il y a encore quelques années.

Un seul prix par catégorie (groupe, instrumentiste et composition) est attribué.
Conséquence : afin de faciliter l’insertion professionnelle et encourager le développement de carrière de la formation lauréate, le prix de groupe se voit désormais richement doté d’une somme de 7 500 euros.

Informations


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU