Les Pierrots de la nuit

Publié le lundi 26 mars 2012

Gestion sonore

Après une phase d’expérimentation, le dispositif des "Pierrots de la nuit" est officiellement lancé sur Paris. Il s’agit d’une forme de médiation originale, soutenue entre autres par la Mairie de Paris, le Map, la CSCAD, la Sacem et la Spré, qui vise à concilier la vie festive des nuits parisiennes et la quiétude des riverains.

C’est à la suite des États généraux de la nuit à Paris, et en s’appuyant sur l’observation d’actions similaires dans des villes comme Barcelone, que ce nouveau dispositif est né. Afin de promouvoir un vivre-ensemble plus harmonieux, les Pierrots de la nuit s’engagent dans une forme innovante de médiation, à la fois nocturne, artistique et sociale.

Les Pierrots de la nuit sont des équipes d’artistes et de médiateurs qui sillonnent les rues de Paris - devant les bars, salles de concerts, discothèques, etc. - pour sensibiliser le public aux nuisances sonores qu’il peut créer lors de ses sorties. Ingrédient novateur : ce sont des artistes du verbe, du mime, de la danse, du slam, etc. qui vont à la rencontre des usagers de la nuit et les sensibilise à une approche plus calme et respectueuse de cet espace de vie partagé. Dès le 28 mars, l’opération prendra forme dans 15 quartiers de la capitale.

Présentation vidéo des Les pierrots de la nuit :

Le dispositif s’accompagne de plusieurs campagnes de communication ("Restons éveillés sans réveiller", kit de promotion pour les lieux partenaires, etc.) et d’un blog dédié.

Les lieux adhérents au Map (réseau de musiques actuelles à Paris) et à la CSCAD (chambre syndicale des cabarets artistiques et discothèques) sont partie prenante de l’opération. Ça va nous permettre de se sentir moins seul face à la gestion du bruit devant chez nous indique Renaud Barillet, directeur de la Bellevilloise.

Le dispositif est géré par l’AMUON (Association de médiation pour un usage optimal de la nuit) et son équipe de 3 personnes dédiées et dirigée par Ionna Thomas.
Côté budget, 200 000€ sont investis durant cette première session, les principaux financeurs étant la Mairie de Paris (145 000€), la Sacem (20 000€) et la Spré (20 000€).

Plus d’infos ou contact@lespierrotsdelanuit.org


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU