Le ministre donne rendez-vous aux intermittents en septembre

Publié le lundi 20 juin 2005

Emploi et Spectacle

Lors des discussions du 16 juin, le ministre de la culture a demandé aux organisations syndicales de se concerter pour mieux définir les métiers liés au travail intermittent dans le spectacle. Jean-Paul Guillot supervisera ces rencontres. Les négociations pour un nouveau système d’assurance-chômage reprendront à la rentrée.

A l’issue de la réunion entre patronat et confédérations syndicales, qui s’est tenue le 16 juin au Ministère de la Culture et de la Communication sur les intermittents du spectacle (voir article du 16 juin 2005), R. Donnedieu de Vabres a invité les professionnels à définir plus précisément le périmètre des métiers de l’intermittence du spectacle. Le ministre entend ainsi défendre un régime d’assurance-chômage exceptionnel à condition que les métiers relevant de ce régime soient plus spécifiés.

Jean-Paul Guillot, qui a rédigé l’année passée un rapport dans lequel il mettait en cause le régime d’indémnisation issu du protocole du 26 juin 2003, a été chargé par le ministre de coordonner les négociations interprofessionnelles.

La CFDT s’est exprimée en précisant que le fond transitoire devait être maintenu. La CGT a fait savoir qu’elle était insatisfaite qu’aucun calendrier de négociations n’est été arrêté. Le MEDEF a insisté sur l’important déficit de l’UNEDIC...

Les débats pour entériner un nouveau régime d’assurance-chômage reprendront à la rentrée. Il est prévu qu’il soit opérationnel au 1er janvier 2006.


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU