Le ministère de la culture met en place un observatoire des usages numériques culturels

Publié le jeudi 21 juillet 2005

Internet

Le 18 juillet 2005, Renaud Donnedieu de Vabres a décidé d’installer, sous l’égide du DEPS, un observatoire afin d’étudier les pratiques numériques en matière culturelle. L’observatoire réunit les professionnels de la création/édition/diffusion culturelles, des fournisseurs d’accès à internet, des opérateurs de services en ligne, des industries technologiques et des consommateurs.

L’objectif du ministre, qui était parti initialement sur l’idée d’un "observatoire de la contrefaçon numérique", est très clair : "De la fermeté, il en faut, pour dissiper les sirènes de la gratuité, qui séduisent certains esprits, mais dévalorisent la création, et réduisent les rémunérations directes des auteurs, des artistes et des producteurs. Ce chemin conduit à dépendance de la création et mine ce qui lui est le plus nécessaire, la liberté de créer, et de vivre de sa création. Ces valeurs éminentes doivent aujourd’hui être défendues sans la moindre hésitation et reléguer les fausses bonnes idées au rang qui est le leur : celui d’une facilité de penser."

Mais la mission d’observation consiste aussi à analyser les usages de manière à envisager les moyens et les issues pour sortir d’une certaine crise : "De notre capacité collective à anticiper ces mutations technologiques, à comprendre les évolutions des usages numériques culturels et les attentes de nos concitoyens dépendent aussi les conditions de renforcement de nos industries de création audiovisuelle, cinématographique, musicale et multimédia, et le succès des nouvelles offres numériques, que ce soit sur la télévision, sur internet ou sur les mobiles".

L’organisation et l’animation de cet observatoire sont confiées à la Délégation au développement et aux affaires internationales (DDAI) avec les missions suivantes :
- Mesurer les offres marchandes en ligne d’œuvres dématérialisées, qu’il s’agisse de la musique, du cinéma, des jeux, de l’édition, mais aussi du commerce en ligne de supports ;
- Analyser les pratiques numériques culturelles en fonction notamment des taux d’équipements, des conditions d’usages, des offres et des déterminants sociaux ;
- Apprécier les nouveaux usages des technologies nouvelles, y compris les pratiques "de pair à pair" ;
- Conduire des études économiques spécialisées ;
- Aborder les liens et les différences entre les usages numériques culturels et les usages non numériques d’accès à la culture.

Le Département des études, de la prospective et des statistiques (DEPS) du ministère a été chargé de constituer un comité d’études regroupant les services d’études du ministère : le CNC, la Direction du développement des médias (DDM), la Direction du Livre, la DMDTS et l’Observatoire de la musique (voir le communiqué de presse pour s’informer sur l’ensemble des membres de l’observatoire). Ce comité conduit et valide les études comme celle publiée récemment sur Le téléchargement sur les réseaux de pair à pair .

Lire le discours du ministre de la culture.

Lire le communiqué de presse du ministère de la culture.


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU