Le conseil régional de la Réunion censure Orelsan

Publié le mardi 10 avril 2012

Spectacle

Dans un communiqué paru ce jour, La Fédurok, le SMA et la FSJ dénoncent la décision du conseil régional de La Réunion de retirer son financement au festival Sakifo en raison de la programmation de l’artiste Orelsan.


Communiqué

La censure s’exerce au grand jour à la Réunion

Le Conseil Régional de la Réunion a pris la décision de retirer son financement au Festival Sakifo en raison de la programmation de l’artiste Orelsan.

Censurer un propos artistique en sanctionnant l’organisation d’un événement au risque de le mettre en péril est une attitude autoritaire qui ne trouve aucun fondement républicain ou démocratique.

Elle suscite notre désapprobation et notre inquiétude.

Aucun droit fondamental, n’autorise le représentant d’une collectivité publique à censurer et de porter préjudice à la liberté fondamentale d’expression.

Contrairement aux propos outranciers avancés par le président de Région, l’artiste n’exerce pas de « violence verbale », n’appelle pas à la haine, au viol, à la pédophilie et à la violence physique.

Réveiller une vieille polémique qui a été très largement dépassée[1] et à propos de laquelle l’artiste s’est largement expliqué nous interroge sur la finalité politique obscure de ce choix.

Les compétences des responsables du festival Sakifo sont avérées et rejoignent celles d’une profession qui a reconnu le talent de ce jeune artiste de rap qui renvoie un témoignage artistique indéniable reconnu par un grand nombre de personnes de notre pays, en particulier de sa jeunesse[2].

C’est pourquoi nous demandons que la Région revienne sur sa décision de se retirer financièrement de cet événement majeur de l’Ile, tant attendu par ses habitants.

Le 10 avril 2012

Fédurok • Fédération nationale de lieux de musiques amplifiées/actuelles
FSJ • Fédération des Scènes de Jazz et de musiques improvisées
SMA • Syndicat des Musiques Actuelles


[1] Communiqué de la Fédurok du 16 avril 2009, « Crispation autour d’Orelsan »
http://fsj.la-fedurok.org/documents/Communique_OrelSan_090416.pdf

[2] Orelsan a d’ailleurs été récompensé deux fois lors des dernières Victoires de la Musique : par les professionnels du secteur musical qui lui ont attribué le prix d’ "album de musiques urbaines de l’année" ET par le public puisqu’il a été "Révélation du public 2012".



Nous suivre /asso.irma /IrmACTU