Le WCS a fait une large place à l’Europe

Rencontre

Le World Copyright Summit 2011 a réuni plus de 750 participants la semaine dernière à Bruxelles. Organisé tous les deux ans par la Cisac (1), le WCS traite durant deux jours de tous les sujets afférents au droit d’auteur, dans la musique, mais aussi les arts visuels, le livre ou le cinéma.

Cette édition a fait une large place à l’Europe qui est en train de bâtir une nouvelle politique autour des droits d’auteur, cherchant notamment à simplifier l’obtention de licences et à fluidifier la circulation des droits. A ce titre, pas moins de deux commissaires européens sont intervenus, Neelie Kroes, commissaire européenne en charge de la société numérique et Michel Barnier, commissaire européen au Marché intérieur et aux Services.

Tous deux ont cherché à rassurer et convaincre les sociétés de gestion de droit sur les changements qu’ils préconisent et notamment, la création d’une licence paneuropéenne pour les droits numériques. Neelie Kroes a lancé en ouverture du Sommet : "Je fais un rêve, celui d’un marché unique numérique où les créateurs puissent s’exposer à travers toute l’Europe et vivre de leur métier, et où les citoyens aient accès à ces œuvres". Même son de cloche pour Michel Barnier en clôture : "Il faut vivre avec notre temps sans perdre notre âme".

Si la gestion collective a fait ses preuves "depuis plusieurs siècles", estime-t-il, il manque ce "cadre facilitateur" qui doit permettre de répondre au problème de la fragmentation territoriale et de l’insécurité juridique et de s’adapter à l’univers numérique. "Je proposerai ce cadre, qui doit être vu comme un appui, pas comme une contrainte, début 2012".

Toutes le conférences ont été filmées et ont fait l’objet d’articles en anglais ou en français sur le blog du World Copyright Summit.

(1) Cisac : Confédération Internationale des sociétés de droit des auteurs et compositeurs


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU