Le Top 50 est mort ! Vive le Top 200 !

Publié le vendredi 17 février 2012

Top/classement

A à peine plus de 27 ans, le classement des ventes de singles physiques en France n’est plus. Le Snep et GFK ont en effet annoncé l’arrêt de celui-ci, qui existait depuis 1984. Il sera remplacé par un Top 200 fusionné, qui combinera ventes physiques et numériques.

La fin d’une époque.... Ou l’entrée dans une autre, au choix. Le Top 50, classement des seules ventes de singles physiques en France, créé en 1984, s’arrête. C’est en effet ce qu’ont annoncé le Snep (Syndicat national de l’édition phonographique) et GFK.

Il sera remplacé par un Top 200 qui fusionnera ventes physiques et ventes numériques. Ce choix est une conséquence logique de l’évolution du marché de la musique. En effet, à l’heure où les ventes physiques sont, depuis plusieurs années, en chute libre, il n’apparaissait plus très pertinent de conserver un classement des Cd 2 titres (qui ne représentent plus que 2% du total des titres achetés, et dont la commercialisation est en voie de disparition).

Le Snep et GFK suivent ainsi un mouvement entamé dès 1998 aux États-Unis, où le classement Top singles a été remplacé par un Hot 100 intégrant les diffusions radio, puis les téléchargements et les audiences en streaming.

Le traditionnel Top 50 restera avant tout, pour la majorité des gens, l’émission TV présentée Alexandre Marcellin et Sam Choueka, sur Antenne 2 et Marc Toesca, sur Canal +. Émission dont le générique rappellera sûrement des souvenirs à plusieurs générations de "ptits clous" :


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU