Le Snep publie l’Economie de la production musicale 2013

Publié le

Musique enregistrée

Comme chaque année à l’approche de l’été, le Snep publie L’économie de la production musicale. Il regroupe sur 96 pages les chiffres-clés et les principales informations économiques qui ont marqué l’année 2012 pour le marché de la musique enregistrée.

Le Snep publie l'Economie de la production musicale 2013L’édition 2013 de l’économie de la production musicale, parution annuelle du Snep, le Syndicat national de l’édition phonographique, est sortie ; En 96 pages, le document présente les chiffres clés et les informations économiques de l’année écoulée pour le marché de la musique enregistrée en France et dans le monde, ainsi que les évolutions notables qui l’ont caractérisé : synthèse des ventes locales et internationales, panorama des modes de consommation et des nouveaux usages liées à la musique numérique, état des lieux sur la place de la musique dans les médias, évolution des acteurs de la distribution et succès musicaux de l’année.

Physique/numérique : le point d’équilibre n’est pas encore atteint

En France, si le point d’équilibre entre baisse du marché physique et progression du marché numérique n’est pas encore atteint, les revenus du numérique ont augmenté de 13% l’an dernier et représentent désormais 25% des ventes de musique enregistrée.

En 2012, le numérique a encore confirmé sa progression. Un chiffre en témoigne : pour la première fois depuis 1999, le marché mondial de la musique enregistrée a, grâce au dynamisme des revenus en ligne, progressé de 0.2% en 2012. Une croissance certes minime mais symbolique.


Lire l’économie de la production musicale 2013



Nous suivre /asso.irma /IrmACTU