Etats généraux du jazz : le rapport d’étape et les dix propositions du Ministre

Publié le mardi 21 février 2012

Jazz

Frédéric Mitterrand a reçu le 14 février 2012 les représentants du groupe de travail consacré au jazz que la Direction Générale de la Création Artistique avait réuni à sa demande afin de lui faire des propositions pour améliorer les conditions d’exercice des artistes de jazz et accroître la présence de ce genre musical dans le paysage culturel.

Rédigé par un groupe de travail piloté par Laurent Coq, Pierre de Bethmann et Alex Dutilh, avec la participation de toutes les fédérations qui composent aujourd’hui le monde du jazz, un « Rapport d’étape sur la situation de la filière jazz en France » a été remis fin décembre au Ministre de la culture et la communication. Parmi les sujets qui y sont abordés, la visibilité du jazz dans les médias (notamment la télévision) est apparue comme une priorité qui doit être portée par les chaines du service public. La communication de ce rapport aux acteurs du jazz fera prochainement l’objet d’une Journée de travail inaugurée par le Ministre.

Frédéric Mitterrand a souhaité que les dix propositions suivantes du rapport soient rapidement mises en œuvre :

- La mise à l’étude de la création d’un dispositif d’insertion, Développement et Emergence dans le jazz (DEFA) pour les artistes en développement de carrière.

- La réflexion autour d’un lieu pour le jazz à Paris pour accueillir l’Orchestre national de jazz et une pépinière de talents et de projets

- La mise en œuvre d’un soutien renforcé pour les premières parties qu’il faut recouper avec les propositions du futur Centre National de la Musique allant dans le même sens.

- La création de lieux dédiés au jazz dans une logique d’aménagement territorial nécessaire pour accompagner nombreux artistes concernés.

- Le renforcement de la place du jazz dans les réseaux de diffusion comme les scènes nationales et les SMAC.

- Le renforcement des liens entre le Bureau Export et l’institut Français pour mieux prendre en compte le développement international du jazz.

- L’extension et le développement du soutien aux dispositifs franco-britannique et franco-germanique qui pourraient être mis en place avec la Sacem dans le domaine du jazz.

- Le soutien à la création de clusters ou grappes d’entreprises qui puissent accompagner les artistes de jazz.

- Le renforcement de la collaboration entre la formation et les lieux de diffusion pour promouvoir les artistes dans un esprit de développement territorial.

- Assurer une plus grande présence du jazz dans l’audiovisuel public.

Le rapport complet du groupe du travail remis fin décembre au ministre est désormais consultable sur le site du Ministère de la culture et la communication

Consulter le rapport d’étape


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU