Le RIF veut plus de musique dans les villes !

Publié le jeudi 5 décembre 2013

Politique culturelle

Les acteurs fédérés au sein du RIF* (210 lieux de répétition, de concerts, festivals, structures d’accompagnement et d’enseignement...) lancent une campagne d’information et de sensibilisation afin que les enjeux liés aux musiques actuelles/amplifiées soient présents dans le cadre des élections municipales de 2014 en Île-de-France.

COMMUNIQUE DE PRESSE


LANCEMENT DE LA MOBILISATION "En 2014, votons plus de musique dans nos villes !"

Les acteurs fédérés au sein du RIF* (210 lieux de répétition, de concerts, festivals, structures d’accompagnement et d’enseignement...) se mobilisent afin que les enjeux liés aux musiques actuelles/amplifiées soient présents dans le cadre des élections municipales de 2014 en Île-de-France !

Le phénomène se confirme année après année : les musiques dites « actuelles » (rock, musiques du monde, jazz, rap, electro, chanson...) prennent une place toujours plus importante dans la vie des français. Cela génère de fortes attentes au niveau local de la part des citoyens, musiciens ou mélomanes : apprendre, répéter, créer et s’exposer au public, mais aussi voir et découvrir des artistes... Certaines municipalités ou intercommunalités ont pris conscience de ces enjeux mais il y a encore beaucoup à faire… et il y a urgence !

Le RIF lance donc une campagne d’information et de sensibilisation et se rend disponible pour travailler avec tous ceux qui se sentent concernés afin de donner corps, localement, à ce désir de musique.

Un dépliant (en pièce jointe) est d’ores et déjà diffusé à 50 000 exemplaires sur l’ensemble du territoire à destination des usagers, des musiciens, des spectateurs et plus largement de l’ensemble de la population. Il sera évidemment envoyé à tous les candidats connus ou déclarés. Une campagne d’affichage est réalisée dans l’ensemble des lieux et structures du réseau.

Un site internet a été réalisé pour permettre aux porteurs de projets et aux citoyens de se mobiliser, et pour apporter aux élus et candidats un certain nombre d’informations sur tous ces projets musicaux indispensables au développement de la vie locale. La campagne est également largement relayée sur les réseaux sociaux.

Du 03 au 09 févier, un temps fort mettra en lumière la diversité des initiatives et des actions sur l’ensemble du territoire francilien.



Nous suivre /asso.irma /IrmACTU