Le MaMA dévoile son programme ! (MàJ)

Publié le vendredi 9 septembre 2011

Festival

La conférence de presse qui s’est tenue le 8 septembre a permis aux professionnels présents de prendre connaissance de la programmation, des conférences, des ateliers et partenaires de ce festival/convention qui se déroulera les 21 et 22 octobre prochains à Paris.

60 artistes français et internationaux, une trentaine de conférences et ateliers... L’édition 2011 du MaMA est de bonne augure avec de nouveaux lieux partenaires de ce festival qui se déroule à Montmartre et une programmation de qualité.

"Paradoxalement, il n’existait à ce jour en France aucune plateforme française et internationale qui conjugue à la fois les échanges professionnels et la présentation d’artistes dans les musiques populaires, à l’instar d’autres pays européens (The Great Escape au Royaume Uni, Eurosonic aux Pays-Bas, Reeperbahn en Allemagne...) ou autres (SXSW aux États-Unis et Canadian Music Week au Canada...)."

En deux éditions, le Mama est devenu pour son directeur Fernando Ladeiro-Marques, un festival de dimension internationale. Cette année encore, les partenariats développés feront sens. Outre des panels initiés par le Mama (voir le programme), des rencontres, ateliers et autres moments de discussion ont été prévus pour des organismes comme le CNV, Yourope, le Réseau ressource, Agi-Son, le Synpase...
Selon Bertrand Dicale, un des consultants pour les rencontres, ces conférences ont pour but "d’accompagner les professionnels", avec un format d’une heure trente, et des sujets concernant aussi bien les professionnels étrangers que français.
On notera d’ailleurs la présence d’intervenants internationaux de renom comme Simon Frith, Alexandra Popoff, etc.

Aziliz Benech, coordinatrice, a rappelé que "le Mama est une boîte à outils à destination de la filière".

Daniel Colling a rappelé que l’ambition du Mama est de "présenter des artistes français à des professionnels internationaux et vice-versa", tout en mélangeant le public professionnel et le grand public.
Fernando Ladeiro-Marques note l’importance de "présenter des artistes français ayant un vrai potentiel à l’export. Autre point positif : la présence d’artistes qui ne seraient pas venus il y a deux ans (Moriarty, Tété ou Caravan Palace"). Point sur lequel Ségolène Favre, programmatrice du MaMA, a rappelé que les choix des artistes sur ce festival/salon professionnel concernent des artistes "en très forte actu", à l’instar de Maïa Vidal qui sort un disque très prochainement et a interprété deux titres pendant la conférence de presse.
Enfin Daniel Colling a donné quelques chiffres sur le MaMA, festival au budget de 537 000 euros dont 44 % de financement public (ministère de la Culture, Ville de Paris et Région Ile de France), 20 % d’organismes professionnels et où les risques productifs sont limités puisque les recettes escomptées sont de l’ordre de 17 %, pour un prix des places allant de treize à vingt euros.

Consulter le site du MaMA


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU