Le Conseil de la création artistique est dissous

Publié le

Politique culturelle

Deux ans après sa création en janvier 2009, le Conseil de la création artistique a été dissous. Perçu lors de sa mise en place comme un "ministère bis de la Culture", ce conseil, piloté par Marin Karmitz, avait, dès son lancement, suscité des critiques.

Après deux années d’existence, le Conseil de la création artistique (CCA), mis en place en janvier 2009, a été officiellement dissous vendredi 29 avril.

Voulu par le président Nicolas Sarkozy, qui en avait confié le pilotage à Marin Karmitz, le CCA, doté d’un budget de 10 millions d’euros, avait pour mission de réformer en profondeur le système culturel français accusé de lourdeur et d’archaïsme. Perçu comme un "cheval de Troie" dirigé contre le ministère de la Culture, il avait suscité l’hostilité de nombre de professionnels ainsi que les réserves des deux ministres successifs Christine Albanel puis Frédéric Mitterrand.

Cette décision, prise d’un commun accord entre les membres du Conseil et le Président de la République serait justifiée par le fait que la mission confiée au Conseil au moment de sa création était limitée dans le temps et qu’elle se terminait à la fin de l’année 2011. Officiellement, il n’avait jamais été précisé que le rôle et la mission endossés par le Conseil seraient de si courte durée.

Le bilan du CCA reste pour l’instant difficile à mesurer, les degrés de concrétisation et d’avancement des projets impulsés étant assez flou (comme pour le plus emblématique d’entre eux, la "colline des arts", qui devrait mettre en réseau tous les établissements culturels autour de la colline de Chaillot et de la tour Eiffel).

Pour plus d’infos sur les activités du CCA, consulter
le site du Conseil de la création artistique

Nous suivre /asso.irma /IrmACTU