Le CNV lance une enquête économique et sociale auprès des entreprises de spectacles

Publié le mardi 25 septembre 2007

Spectacle

Après avoir exploré la diffusion des spectacles, le CNV progresse en 2007 dans la connaissance du secteur, en conduisant, désormais annuellement, une enquête économique et sociale auprès des entreprises de spectacles exerçant une activité dans le champ des musiques actuelles et des variétés.

Grâce à cette étude, qui associe d’autres organismes pour garantir la meilleure articulation possible avec les dispositifs de connaissance existants, le CNV entend :

- Améliorer d’année en année la connaissance et la reconnaissance du secteur et de ses entreprises dans toute leur diversité
- Comprendre et anticiper leurs évolutions et les doter progressivement d’outils de suivi et de gestion

Cette action s’inscrit dans la mission d’intérêt général du CNV de mise en œuvre d’un centre de ressources sur l’environnement économique et social du spectacle vivant et c’est dans cette optique que l’ensemble de la profession est invité à se mobiliser. La population enquêtée sera plus vaste que les seuls affiliés du CNV, notamment grâce au partenariat noué avec l’Irma qui met à disposition, exclusivement pour les besoins de cette enquête, une partie de sa base de données. 6 000 structures vont ainsi être enquêtées. En outre, les entreprises qui n’auraient pas été sollicitées peuvent obtenir le questionnaire sur le site du CNV (en demandant des codes d’accès)

Pour cette première édition, un questionnaire est adressé aux entreprises de spectacles et une série d’entretiens approfondis avec quelques structures, conduite à l’automne, permettra
d’approfondir le questionnement.
La restitution des premiers résultats est prévue pour la fin de l’année 2007.
Il est essentiel de préciser que cette enquête est distincte des missions de perception et de
redistribution du CNV et qu’en aucun cas les informations individuelles recueillies dans ce cadre ne seront communiquées, ni au sein du CNV, ni à l’extérieur.

Le questionnaire


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU