Le 16 avril, fêtez les disquaires indépendants !

Publié le mardi 12 avril 2011

Disquaire

Le 16 avril, les disquaires indépendants seront à l’honneur. Le Disquaire Day, déclinaison française du Record Store Day, invite à (re)découvrir les disquaires de quartier. Pour l’occasion, des concerts sont organisées, et des vinyles inédits ou collector en édition limitée seront vendus. Avis aux collectionneurs !

Le 16 avril, le Disquaire Day braque les projecteurs sur les disquaires indépendants. Depuis sa première édition en 2007, le Record Store Day est devenu un rendez-vous incontournable outre-Atlantique et outre-Manche. Cette année, les disquaires, ainsi que les artistes français, ont décidé de rejoindre le Disquaire Day, la déclinaison française de la fête de la musique enregistrée.

Les disquaires participants proposeront des vinyles inédits ou collectors en édition limitée mais également de nombreuses animations dans leur magasins : mini concerts, rencontres, dédicaces, expos etc… Ce sera donc l’occasion pour les collectionneurs de faire de nouvelles acquisitions, mais également pour tout un chacun l’opportunité d’échanger et de débattre avec des passionnés de musique.

L’événement est organisé par le Calif (Club action des labels indépendants français), en partenariat avec les fédérations régionales de labels (APEM-LR, Phonopaca, la Feppia, Feppal, Flim, La Flippe, La Mine), ainsi que les organisationsde disquaires indépendants américains (Coalition of Independent Music Stores), et anglais (Entertainment Retailers Association).

De nombreux artistes français et internationaux ont également décidé de s’investir pour l’occasion : Catherine Ringer, Charlotte Gainsbourg, Benjamin Biolay, Gotan Project, Revolver, Charlie Winston, Justice, Moriarty, Asa, Blundetto, Metronomy, Sonic Youth, Gorillaz, Bruce Springsteen, Angus & Julia Stone, AC/DC, Grinderman, Antony and The Johnsons, Black Angels, The Rolling Stones, Ali Farka Touré, etc…

Aux États-Unis, en 2010, le chiffre d’affaires cumulés a atteint 2,5 millions de dollars, plus que pour la période de Noël ! Pour la première édition française, les organisateurs ne visent pas qu’un succès commercial, il s’agit avant tout de faire (re)découvrir au public ces magasins de proximité frappés de plein fouet par la crise du disque. Comme l’explique David Godevais, directeur du Calif, "il y a urgence, les disquaires indépendants étaient 3 000 au début des années 80, il n’en reste que 130".

Informations et programme de la journée

Découvrez la carte de France des disquaires indépendants


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU