La représentation femmes/hommes dans le jazz et les musiques improvisées

Publié le lundi 30 septembre 2019

Étude

Les réseaux et fédérations AJC, Grands Formats, Fneijma et ADEJ livrent une enquête chiffrée sur la place des femmes dans l’univers très masculin du jazz et des musiques improvisées.

« À l’heure où les inégalités entre les hommes et les femmes sont plus que jamais dénoncées, nous faisons le constat que le monde du jazz et des musiques improvisées ne s’est que trop peu emparé de ces questions de manière collective. »

Cette enquête, réalisée par questionnaire et complétée par des entretiens collectifs, aborde la représentation des femmes et des hommes dans les différentes branches que sont la formation initiale et continue, les équipes artistiques et administratives, et le champ de la diffusion de spectacles.
Les résultats s’appuient sur 138 structures enquêtées, dont 47 équipes artistiques, 41 structures de diffusion et 50 structures de formation.

Les auteurs de l’étude ont dévoilé les chiffres clés de l’enquête et publieront l’étude dans son intégralité le 11 octobre. Plusieurs temps de restitution sont prévus en octobre / novembre / décembre (plus d’infos).

Un univers très masculin :
  • 25% des élèves des conservatoires et stagiaires en formation professionnelle sont des femmes. Le chiffre tombe à 18% pour les enseignant.e.s, et à 15% pour la part des musiciennes dans les équipes artistiques des grands ensembles.
  • Au niveau de la diffusion, 78% spectacles proposés sont majoritairement masculins.

Une répartition sexuée des instruments :

  • Dans les grands ensembles, les femmes représentent 83% des chanteuses.
  • À l’inverse, elles constituent moins de 10% des effectifs en batterie & percussion / en piano & clavier / et en cuivres.

Des évolutions de carrière différenciées :

  • 50% des musiciennes en formation jouent dans un groupe en dehors de l’école, contre 70% des musiciens.
  • En formation, les femmes sont 5 fois plus nombreuses que les hommes à envisager une activité professionnelle éducative dans leur carrière.

Des équipes administratives très féminisées :

  • Les femmes représentent 65% des salarié.e.s des équipes administratives, contre 17,5% des technicien.ne.s.
  • Seuls 3% des équipes sont dirigés par des femmes.
« Les femmes du secteur accèdent plus rarement aux fonctions de direction tout en assumant généralement la majeure partie des responsabilités familiales. Elles sont sur-représentées dans les fonctions de soutien des projets artistiques, confirmant ainsi une division sexuelle du travail tant horizontale que verticale. »

Synthèse de l’étude

Sur le même sujet :
Sexisme et parité dans la musique : où en est-on ?


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU