La Ferarock en danger

Radio

La Fédération des radios associatives rock (Ferarock) est dans une situation critique : réseau de 27 radios aux programmations éclectiques et à but non lucratif, la Ferarock, qui appuie et soutient la diversité sur les ondes, pourrait prochainement disparaître faute de financements.

La Ferarock, fédération reconnue par les auditeurs de ses radios, par les professionnels et par l’Institution pour ses actions en faveur des artistes émergents, de la diversité musicale et des formes musicales sur les ondes, est en grand danger.

L’absence totale d’aide financière à la structuration et au fonctionnement de la fédération par les Institutions et les habituels financeurs du secteur annonce la disparition à venir de la fédération, à court terme.

La Ferarock lance ainsi un appel aux professionnels de la musique : "envoyez par mail ou par courrier un message expliquant l’importance pour vous de l’existence de notre fédération et de ses radios. En tant qu’auditeur ou internaute, en quoi la Ferarock et ses radios ont pu vous permettre de découvrir de nouveaux artistes, d’écouter autre chose que ce qui est habituellement proposé sur les ondes... En tant que professionnel, en quoi elles ont pu vous aider pour vos sorties, vos carrières, en quoi la fédération est un interlocuteur incontournable des musiques actuelles aujourd’hui".

Les professionnels réunis au sein du Gemap (PRODISS, SYNDEAC, SYNAPSS, FEDUROK, AFIJMA, FSJ, FNEIJ/MA, FAMDT, FERAROCK, ZONE FRANCHE, TECHNOPOL et MMFF) viennent de réagir en publiant ce communiqué :

Grâce aux radios associatives, l’offre radiophonique de notre pays est exceptionnelle et unique.

Depuis plus de 14 ans, les antennes issues des radios pirates des années 70, spécialisées dans l’esthétique Musiques Actuelles se sont fédérées au sein de la Férarock.

Ces médias, répartis sur tout le territoire, permettent à nombre d’artistes émergents, de répertoires innovants, de projets locaux, de salles spécialisées et de festivals, de labels indépendants, de magazines spécialisés de trouver un écho hertzien à leur existence.

Dans un secteur où se chevauchent plusieurs formes économiques, la Férarock est le porte-parole de ces radios indépendantes dont l’impact culturel en région est essentiel à la vie locale. Grâce à son action structurante, la Férarock participe aux réflexions nationales et développe avec les réseaux professionnels des partenariats constructifs favorisant la connaissance et la circulation de cette esthétique musicale par un public plus large.

Reconnue par tous les professionnels du champ des musiques actuelles, la Férarock est aujourd’hui un acteur incontournable et un interlocuteur indispensable dont la représentation par décret au Conseil Supérieur des Musiques Actuelles ou au ForuMa de Nancy en témoigne.

Les changements liés aux évolutions techniques, aux pratiques de consommation culturelle et à son formatage commercial, la remise en question du FSER, la fin des emplois jeunes mettent en danger les radios associatives.
Dans ce contexte, elles ont plus que jamais besoin de leurs coordinations et fédérations nationales. Or l’absence totale d’aide financière à la structuration par le Ministère de la culture et de la communication annonce la disparition à venir de la Férarock, à court terme.

Le Gemap (Groupement des Entreprises de Musiques Actuelles et Populaires) inquiet et solidaire de l’avenir immédiat de la Férarock demande qu’une solution rapide et pérenne lui soit apportée.

A l’heure où les Etats, en commençant par la France, s’engage en faveur de la diversité culturelle, il ne semble pas aussi évident pour les pouvoirs publics de mener à bien cette politique au delà des conventions et des discours. Pourtant, l’engagement de la Ferarock sur la diversité musicale à la radio est un exemple concret et précis qu’il s’agit de soutenir et de faire vivre...

Plus d’infos sur la Ferarock


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU